Pont-Saint-Esprit : retour à la case justice pour Gilbert Baumet

Gilbert Baumet à la Cour d'appel de Nîmes le 12 octobre 2018 / © Eric Mangani, France 3 Occitanie
Gilbert Baumet à la Cour d'appel de Nîmes le 12 octobre 2018 / © Eric Mangani, France 3 Occitanie

L'ancien ministre et ex-maire de Pont-Saint-Esprit (Gard) Gilbert Baumet était de retour devant la justice ce 12 octobre, pour un procès en appel à Nîmes concernant 3 affaires de favoritisme.
 

Par Valérie Luxey

L'ancien ministre et ex-maire de Pont-Saint-Esprit (Gard) Gilbert Baumet comparaissait en appel à Nîmes, ce 12 octobre 2018, pour 3 affaires de favoritisme. Et devant la juge, il est resté le regard fixé sur ses souliers. L'ancien maire de Pont Saint Esprit s'est dit lassé. Pour lui, ces affaires font partie du passé. En effet, les faits datent de 2007. Des spectacles, un rapport sur les finances, un autre sur la vidéo surveillance de la commune : 3 genres de prestations réalisées sans appel d'offres.
 

La dénonciation d'un acharnement comme ligne de défense


Maître Benoît Chabert, avocat de Gilbert Baumet, dénonce un acharnement :
 

On s'acharne contre Gilbert Baumet. D'abord il y a le maire de Pont-Saint-Esprit qui en a fait un combat politique et qui a décidé de racheter ses propres erreurs. Car il était conseiller municipal au moment des faits et il n'a rien dit. Il connaissait, il s'est tu. Deuxièmement, il y a le Parquet, qui aujourd'hui utilise la Cour comme une tribune politique.

 

Total des prestations commandées : 770.000 €


Les sommes correspondant aux prestations commandées s'élèvent à 770.000 € et ont plongé les comptes de la petite commune dans le rouge. En première instance, le tribunal correctionnel avait condamné Gilbert Baumet à 4 mois de prison ferme et 141.000 € à payer à la ville. Roger Castillon, l'actuel maire de la ville de Pont Saint Esprit, partie civile dans ce dossier, réagit :
 

2005, 2006, 2007 et 2008 avaient été des exercices déficitaires : je ne pouvais pas ne pas regarder de plus près ce qui s'était passé ! J'espère ces remboursements, bien sûr.


2 ans de prison requis


Aujourd'hui Pont Saint Esprit est encore endettée à hauteur de 13 millions d'euros. Il faudra encore 9 ans pour finir de purger ce passif. L'avocat général a requis 2 ans d'emprisonnement, le dédommagement de la partie civile et l'interdiction de tous mandats publics pour Gilbert Baumet. Le jugement a été mis en délibéré. Voici le reportage à l'audience de Pascale Barbès et Eric Mangani.
 
Pont-Saint-Esprit : retour à la case justice pour Gilbert Baumet
L'ancien ministre et ex-maire de Pont-Saint-Esprit (Gard) Gilbert Baumet était de retour devant la justice ce 12 octobre, pour un procès en appel à Nîmes concernant 3 affaires de favoritisme. Avec Maître Benoît Chabert, avocat de Gilbert Baumet et Roger Castillon, maire actuel de Pont Saint Esprit et partie civile au dossier. - France 3 Occitanie/Pays Gardois - Pascale Barbès, Eric Mangani

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus