Gard : les écoles du Vigan fermées lundi suite à 13 cas positifs au Coronavirus

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emma Derome
Des classes sont déjà fermées ce mercredi 8 septembre 2021 pour cause de Covid dans l'agglomération de Toulouse.
Des classes sont déjà fermées ce mercredi 8 septembre 2021 pour cause de Covid dans l'agglomération de Toulouse. © Guillaume BONNEFONT / MaxPPP

Treize habitants de la commune du Vigan dans le Gard ont été testés positifs au Coronavirus. Deux des enfants d'une famille atteinte fréquentent le groupe scolaire Jean-Carrière, qui est fermé à partir de ce lundi par précaution. Certains rassemblements sur la voie publique sont interdits.

Dimanche 28 juin, les services de l’ARS Occitanie ont signalé l’émergence d’un "foyer infectieux" sur le territoire de la commune du Vigan dans le Gard où 13 cas positifs au coronavirus ont été recensés.

Plusieurs membres d'une même famille domiciliée dans la commune ont été testés positifs au coronavirus suite à un événement familial, précise la mairie. Parmi eux, deux enfants scolarisés à l'école maternelle et élémentaire Jean-Carrière du Vigan et un collégien selon la maire Sylvie Arnal.

La mairie a décidé dès vendredi 26 juin, alors que trois cas étaient déjà connus et en attendant le résultat de tous les tests sur les cas contacts, de fermer les écoles. Le protocole en vigueur a été suivi à la lettre selon l'inspecteur de circonscription :
 

Les tests sur les cas contacts vont être réalisés à Ganges d'ici jeudi, la fermeture des écoles est prolongée au moins jusqu'aux résultats.

Frédéric Fesquet, inspecteur de l'Education Nationale, circonscription du Vigan.


 

Rassemblements de plus de 10 personnes interdits sur la voie publique

Par ailleurs, un arrêté préfectoral a été pris pour limiter les rassemblements de plus de dix personnes sur la voie publique dans la commune à quelques exceptions près :
"Afin de limiter la propagation du coronavirus, tout rassemblement, réunion ou activité sur la voie publique autre que les rassemblements, réunions ou activités à caractère professionnel, les services de transports de voyageurs, les établissements recevant du public et les visites guidées organisées par des personnes titulaires d’une carte professionnelle, mettant en présence de manière simultanée plus de dix personnes, est interdit sur l’ensemble du territoire de la commune pendant une durée de 3 jours à compter du 29 juin 2020", annonce la préfecture du Gard dans un communiqué. 

Cette limitation des rassemblements pourrait être prolongée à dix jours selon le résultat des tests a précisé la maire du Vigan Sylvie Arnal, qui apporte quelques précisions :
 

Pour l'instant, les marchés ne sont pas annulés, les bars et les restaurants restent ouverts.

Sylvie Arnal, maire du Vigan
 

Les cérémonies funéraires sont contraintes

Cette limitation des rassemblements porte notamment sur les cérémonies funéraires organisées hors des établissements recevant du public. "S’agissant des cérémonies funéraires organisées dans les cimetières et le nombre maximal de personnes en présence, il sera limité à vingt sous la réserve que ces vingt personnes portent un masque de protection et respectent les règles de distanciation physique en vigueur", précise la préfecture du Gard.

Une partie des activités de la sous-préfecture du Gard est donc suspendue aux résultats des tests qui révèleront dans les jours prochains l'étendue de la contamination.
 
A Nîmes, une enseignante d'un collège a été testée positive au virus, mais l'établissement reste ouvert en attendant les résultats des tests sur les "cas contacts".

Près d'Alès, à Saint-Julien-les-Rosiers, deux écoles ont été fermées également à cause d'une suspicion d'un cas de coronavirus chez une employée de la cantine. Mais le test sur l'agent communal s'est révélé négatif. 

Le reportage au Vigan de Luc Calmels et Cédric Métairon, France 3 Occitanie :

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.