Viol de la joggeuse à Saint-Alexandre : le suspect mis en examen pour deux autres agressions

Le jeune homme de 22 ans écroué pour le viol d'une joggeuse à Saint-Alexandre dans le Gard, le 22 avril dernier, serait impliqué également dans deux autres agressions sexuelles dans les environs de Bagnols-sur-Cèze. Il nie les faits reprochés.

Le portrait-robot de l'auteur présumé du viol :  il serait âgé de 25 à 30 ans. De corpulence sportive, il mesure entre 1 mètre 80 et  1 mètre 85.
Le portrait-robot de l'auteur présumé du viol : il serait âgé de 25 à 30 ans. De corpulence sportive, il mesure entre 1 mètre 80 et 1 mètre 85. © Photo : Gendarmerie du Gard
Le jeune homme de 22 ans mis en examen pour le viol d'une joggeuse le week-end de Pâques à Saint-Alexandre dans le Gard pourrait être impliqué dans deux autres affaires.

Il est soupçonné d'une agression sexuelle à Vénéjan en décembre dernier et d'une tentative de viol en septembre 2018 à Bagnols-sur-Cèze.

Il nie les faits

Il nie les faits et mais il a cependant été mis en examen pour les deux dernières agressions.

Son portait-robot avait été diffusé peu après le viol commis à Saint-Alexandre.

Son ADN avait été prélevé alors qu'il était entendu comme témoin. Il correspond à celui qui avait été prélevé sur les vêtements de la quadragénaire agressée alors qu'elle courait sur un chemin de terre près de la voie ferrée, le 22 avril dernier.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers violence police sécurité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter