• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Agriculture : comment faire face à la sécheresse ?

Jean-Christophe Bady dans ses champs de blé
Jean-Christophe Bady dans ses champs de blé

L’Occitanie est touchée par la sécheresse et les services de l’Etat ont déclenché des mesures de restrictions en eau. De nombreuses zones sont dans le rouge dans le Gers. Jean-Christophe Bady, agriculteur à Ansan, près d’Auch nous explique comment il fait face aux besoins en eau.

Par Corinne Carrière

Comment faire face à la sécheresse quand on cultive la terre ? Un agriculteur gersois explique ses choix.

Jean-Christophe s’est installé en 1996 et a converti son exploitation en bio en 2007.
Depuis 2014, après une formation, il pratique l’agroforesterie et la polyculture.
 

De l'ombre sur les cultures

Pour cet agriculteur, avant tout il faut remettre les arbres au centre des cultures et du modèle de production agricole. Du bois d’œuvre ou des arbres fruitiers. Cela permet de faire de l’ombre aux cultures et donne des nutriments qui restent en profondeur dans les  sols.

Il recommande aussi de ne pas semer de cultures l’été, type maïs, très gourmandes en eau, et de privilégier en revanche des cultures qui poussent sans eau comme le tournesol.
Préférer aussi les cultures d’automne et de printemps : blé, orge, seigle, lentilles, lin… L’été, les terres doivent toujours être recouvertes de végétaux pour éviter l’évaporation d’eau. Une plante comme le trèfle par exemple protège le sol.

Le travail du sol est important pour lutter contre la sécheresse. Remonter par exemple le taux d’humus des sols est indispensable car il sert de frigo en gardant les nutriments et l’eau.
Pour cela il préconise les couverts végétaux et le paillage pour le maraîchage. Ils vont permettre d’éviter l’évaporation de l’eau. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus