• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Auch : un chantier d'été pour sensibiliser les adolescents à l'art, à l'architecture et au patrimoine

Une des peintures réalisées par les adolescents sur la statue d'Etigny / © Olivier Denoun - France 3 Occitanie
Une des peintures réalisées par les adolescents sur la statue d'Etigny / © Olivier Denoun - France 3 Occitanie

L'opération baptisée "c'est mon patrimoine" mobilise huit adolescents de 14 à 17 ans durant toute la semaine. Un chantier d'été atypique avec un nouveau regard sur leur ville. A la manière de l'artiste chinois Liu Bolin, ils se fondent dans les monuments d'Auch, et exposent ensuite leurs oeuvres.
 

Par Corinne Lebrave

C'est un travail d'été qui ne ressemble à aucun autre. Cylia, Ethan, Anaïs et 5 de leurs camarades passent leurs matinées à se fondre dans les murs et les matières à la manière du performer chinois Liu Bolin. Les œuvres en trompe l'oeil, peintes sur bois, sont ensuite photographiées, imprimées sur des bâches qui seront exposées à partir de ce vendredi 26 juillet sur le parvis, tout juste rénové, de la cathédrale d'Auch. 

L’idée a germé il y a 2 ans dans la tête d'un photographe, Ian Grandjean, le responsable du projet. Son association « Imaj’» propose le projet en partenariat avec Grand Auch Coeur de Gascogne,  l'office du tourisme,  la DRAC. Il a pris forme avec les chantiers loisirs d'été proposés aux adolescents des 34 communes concernées. 

Un projet riche d'enseignements

Parmi les chantiers, celui-ci est le plus original. Depuis le début de la semaine, ces 8 jeunes gersois venus de différents quartiers de la ville apprennent à regarder le patrimoine de leur ville comme des artistes. Ils peignent, apprennent la perspective et choisissent un point de vue, comme les photographes. Ils s’exercent à la couleur, à l'architecture et au patrimoine. Ils visitent la ville d'Auch et découvrent ses monuments. Baptisée "C'est mon patrimoine" cette opération originale a déjà donné lieu l'an dernier à une première exposition. 

La dizaine de jeunes apprend aussi à travailler en collectif, avec des contraintes : tous les matins, ils se lèvent tôt pour créer leurs œuvres en 3 heures et ils ne choisissent pas les lieux qu’ils vont dessiner. Tous les jours, ils relèvent un vrai défi, puisqu'aucun d'eux n'est artiste. Le résultat est toujours bluffant.

Ce travail s'insère dans les chantiers d'été de la ville. Ces jeunes rejoindront ensuite des ateliers plus classiques de peinture en bâtiments ou de jardinage. Une forme de bénévolat qui les initie à leurs futures vies de citoyens. 270 adolescents gersois âgés de 14 à 17 ans y participent chaque année et donnent de leur temps. Ici pas de rémunération, mais des récompenses ou une participation au financement de leur projets : permis de conduire, BAFA, etc.  

Le reportage de Corinne Lebrave et Olivier Denoun
 
Un Chantier patrimoine original pour les adolescents de Auch



 

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus