Auch : dix jours après l'incendie criminel qui a en partie détruit les locaux, les travaux commencent à Ciné 32

Déblayage, nettoyage, décontamination : les travaux ont commencé dans les locaux de Ciné 32, touché par un important incendie dans la nuit du 28 au 29 juillet. La réouverture au public est espérée pour le mois d' octobre.

Dix jours après l'incendie criminel qui a partiellement ravagé le cinéma d'Auch, Ciné 32, l'odeur des fumées est encore omniprésente. Une société spécialisée s'active dans les locaux endommagés : il s'agit de déblayer tout ce qui a été endommagé par les les flammes, l'eau des lances à incendie et la fumée. Affiches, tapis, mobilier, nourriture : les bennes se remplissent de gravats.

C'est une première phase de "nettoyage" qui intervient avant une étape cruciale, la décontamination des lieux, avant laquelle aucun travaux ne pourra commencer. "J'ignorais tout cela avant que cela nous arrive, mais il va falloir nettoyer de fond en comble, gratter du sol au plafond pour enlever tout élément calciné", explique Sylvie Buscail, la directrice générale de Ciné 32. "Cela concerne le hall d'entrée, la partie restauration et les bureaux de l'administration du premier étage, inutilisables".

L'incendie, en effet, même s'il a été très important, a épargné miraculeusement les salles et les cabines de projection.

Deux phases de travaux

Pour autant, le public ne peut plus être accueilli. Le cinéma a donc fermé ses portes pour une durée indéterminée, même si toute l'équipe est à pied d'oeuvre pour se projeter vers une réouverture à moyen terme.

"Nous avons décidé, avec l'appui des services techniques de la mairie d'Auch, de séparer le calendrier : il faut d'une part procéder aux travaux les plus urgents, comme la mise en sécurité, et envisager une réouverture au public, décorellée des travaux plus importants de reconstruction", poursuit Sylvie Buscail qui espère - sans garantie - une réouverture au public dans le courant du mois d'octobre.

En attendant, une partie des salariés (vingt postes à temps plein) est au chômage technique. La direction a été provisoirement accueillie par le Circa (Centre d'Innovation et de Recherche Circassienne d'Auch) voisin, et des locaux mis à disposition par la mairie pourraient être aménagés pour un solution de relogement à moyen terme des bureaux administratifs. Ciné 32 poursuit sa programmation à travers les 15 salles de cinéma de son réseau départemental.

Solidarité des cinéphiles

Ce cinéma associatif et engagé, soutenu par les collectivités locales, a en tout cas bénéficié d'un énorme élan de solidarité, après le sinistre qui l'a durement touché. De très nombreux messages de soutien lui sont parvenus : "C'est très important pour nous", reconnaît Sylvie Buscail, "dans cette période déjà difficile globalement, cela montre que l'on a su fédérer et ça, on peut s'en féliciter !".

Le feu avait pris dans la nuit du 28 au 29 juillet dernier. L'auteur des faits, qui a mis le feu à des prospectus dans un container poubelle adossé au cinéma, a été très rapidement interpellé. Il a depuis été mis en examen.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers culture économie cinéma