Auch : un jeune handicapé bloqué depuis 24 jours dans son appartement à cause d'une panne d'ascenseur

Sylvain Malard ne peut plus sortir de chez lui depuis 24 jours. L'ascenseur de son immeuble, situé en plein centre ville d'Auch est en panne suite à des dégradations et le bailleur social ne l'a toujours pas fait réparer. 

Sylvain Malard est bloqué au deuxième étage de son immeuble depuis 24 jours.
Sylvain Malard est bloqué au deuxième étage de son immeuble depuis 24 jours. © S.Malard
Sylvain Malard, 31 ans et handicapé moteur, est contraint de passer ses journées enfermé chez lui dans son appartement à Auch. Depuis 24 jours, il vit un enfer. En cause, l'ascenseur de son immeuble qui est en panne suite à de grosses dégradations.

Même si des auxiliaires de vie viennent chaque jour pour l'aider, son quotidien est bouleversé : ''C'est très difficile à vivre, j'essaye de m'occuper comme je peux''. Martine, une amie explique : ''Au début, on s'est mis à quatre pour le descendre dans les escaliers. Mais le fauteuil électrique pèse 150 kilos ! Ce n'est plus possible, Sylvain se sent totalement démuni."

Le bailleur en attente de pièces de rechange

Sylvain, qui vit au deuxième étage de cet immeuble, a alerté à plusieurs reprises le bailleur social. Le toit familial de Gascogne lui a assuré que tout était mis en oeuvre pour régler le problème rapidement. Mais le bailleur explique qu'il fait face à des délais de remplacement de pièces extrêmement long. C'est l'ensemble du bandeau de commande de l'ascenseur qui a été détérioré. La pièce a été commandée et devrait venir spécialement d'Espagne.

Le bailleur lui aurait proposé une chaise à porteur pour lui permettre de sortir et plusieurs nuits dans une chambre à l’hôtel. Mais Sylvain a refusé. La remise en route de l’ascenseur se ferait au mieux le 29 janvier.

Joueur de foot fauteuil, il est privé d'entraînement

Cette situation le prive de sa passion. Car Sylvain Malard est joueur international de foot fauteuil à Auch et gardien en équipe de France, depuis 24 jours, il ne peut plus se rendre aux entraînements. 

Le ministère chargée des personnes en situation de handicap s'est ému de sa situation. Sylvain a reçu le soutien du cabinet de la ministre Sophie Cluzel, ''La ministre porte intérêt à votre situation qui est inacceptable. Bien que nous ne puissions rien promettre, nous comptons appeler Le toit familial de Gascogne pour avoir des explications'' indiquait le courrier.

En attendant, Sylvain Malard, prend son mal en patience et attend au moins des excuses de la part du bailleur. Le bailleur qui envisage d'installer une caméra de vidéosurveillance pour dissuader tout acte de malveillance.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handicap société