Auch : nouvelles tensions dans le quartier du Garros après une course-poursuite mortelle à Pavie

Après un accident mortel survenu à la suite d'une course poursuite à Pavie, près d'Auch, vendredi, le quartier d'origine de l'une des victimes s'est enflammé dans la nuit / © Sarah Karama / FTV
Après un accident mortel survenu à la suite d'une course poursuite à Pavie, près d'Auch, vendredi, le quartier d'origine de l'une des victimes s'est enflammé dans la nuit / © Sarah Karama / FTV

Des tensions ont agité le quartier du Garros, à Auch, pour la deuxième nuit de suite, après la mort vendredi d'un jeune homme dans un accident à Pavie, en périphérie, à la suite d'un contrôle de police qui a mal tourné. L'IGPN a été saisie.

Par NF et ED avec AFP

L'adjointe au maire de Auch, Nadine Aurensan, avait pourtant appelé au calme, samedi 14 septembre.

Dans la nuit de samedi à dimanche, de nouvelles violences ont éclaté dans le quartier du Garros, à Auch (Gers). Onze voitures et une caravane ont été brûlées ainsi que du moblier urbain.

"Un dispositif exceptionnel de 140 personnels de sécurité publique et civile a été mis en place et mobilisé durant toute la nuit", précise la préfecture.

Une telle violence, ce n'était jamais arrivé. C'est une situation de crise.

Dans la nuit de vendredi à samedi, déjà, ce quartier populaire s'était enflammé. Un groupe d'une quarantaine d'individus avait brûlé six voitures et plusieurs poubelles, et lancé des projectiles sur les policiers et sur les pompiers qui tentaient d'éteindre les feux.

Des slogans "Oeil pour oeil, dent pour dent - tu tires on tire" avaient été tagué sur des bâtiments.

"Une telle violence, ce n'était jamais arrivé, déplore l'adjointe au maire de Auch. C'est une situation de crise. On est tous surpris, car nous sommes une ville rurale, ce phénomène ne nous avait, pour ainsi dire, pas encore atteints." 
 

 

Un contrôle routier tourne mal

À l'origine de ces violences, un accident qui a coûté la vie à un jeune géorgien originaire du quartier et qui en a blessé deux autres, à Pavie, en périphérie de la ville, à la suite d'un contrôle routier qui a mal tourné, vendredi après-midi.
 
Un automobiliste et ses deux passagers se sont présentés vers 16h30 au niveau d'un contrôle routier de la police nationale, sur la route reliant Pavie à Pessan. Ils ont refusé d'obtempérer.

Dans leur fuite, la voiture "aurait foncé sur un policier, qui a fait usage de son arme", selon la procureure de la République, Charlotte Beluet. On ignore encore si le tir a atteint le véhicule en fuite. L'IGPN, la police des polices, a été saisie, a-t-elle annoncé ce dimanche.

"Une enquête judiciaire a été confiée au SRPJ de Toulouse pour tentative d'homicide sur personne dépositaire de l'ordre public", a-t-elle par ailleurs affirmé.

Un jeune garçon décédé

Quelques centaines de mètres plus loin, le conducteur a fait une embardée, terminant sa course dans un champ en contre-bas par plusieurs tonneaux. Le conducteur et ses deux passagers ont été éjectés du véhicule.

Un jeune homme de 17 ans d'origine géorgienne est décédé sur le coup. Les circonstances de sa mort n'ont pas encore été élucidées. Une autopsie devrait avoir lieu lundi.

Un autre jeune passager a été gravement blessé, et un troisième plus légèrement. Ce dernier, depuis sorti de l'hôpital de Auch, a été placé en garde à vue, a indiqué la procureure ce dimanche.
 


Déjà recherchés par la police

Les trois jeunes hommes, dont deux étaient originaires du quartier du Garros à Auch, étaient déjà connus des services de police, qui cherchaient à les interpeller. 

"Les trois jeunes hommes étaient suivis depuis la veille par la police qui a retrouvé leur trace sur cette petite route sinueuse", a-t-il indiqué le maire de Pavie, Jean-Michel Blaye, à l'AFP. "Un véhicule de police se trouvait derrière eux, et un autre de la gendarmerie est arrivé par devant. C'est à ce moment qu'ils ont cherché à échapper à la situation", a-t-il ajouté.

D'importants moyens de secours, pompiers, gendarmerie et samu ont été dépêchés sur place. Le secteur a été bouclé pour les besoins de l'enquête toute la fin du vendredi après-midi. 
 
La route de Pavie vers Pessan était bloquée, vendredi soir, après l'accident qui a fait un mort et deux blessés

 

Sur le même sujet

Les images des manifestations à Barcelone

Les + Lus