Cet article date de plus de 5 ans

Auch : polémique autour d'un imam de la mosquée suspecté de salafisme

Lors d'une interview de Manuel Valls, Jean-Pierre Elkabbach a interpellé le Premier ministre au sujet du nouvel imam de la mosquée d'Auch, évoquant un "salafiste". La préfecture indique que l'homme en question n'est pas imam mais qu'il est en situation irrégulière. 
Les insinuations de Jean-Pierre Elkabbach sont-elles fondées ? Le journaliste d'Europe 1, interrogeant hier matin le premier ministre Manuel Valls sur les attentats de Bruxelles, a évoqué la présence, "avérée" selon lui, d'un nouvel imam salafiste à la mosquée d'Auch, dans le Gers. 

Demandant au Premier ministre si cet imam, "connu", allait être expulsé, Jean-Pierre Elkabbach n'a pas obtenu de réponse précise, malgré ses relances. 
durée de la vidéo: 01 min 18
Question sur l'iman d'Auch
Dans un communiqué envoyé à la presse locale, la Préfecture du Gers indique avoir pris connaissance de ces propos. Le préfet précise que la personne mise en cause est récemment arrivée en France mais qu'elle a été recrutée par l’association cultuelle des Musulmans du Gers "en qualité d’animateur en soutien scolaire et enseignant la langue arabe et non pas comme imam".
Cette personne d’origine marocaine a déposé une demande de séjour à laquelle le préfet du Gers a, au regard de sa situation administrative, opposé un refus courant février.

Hassan Oul- Caid, que France 3 Midi-Pyrénées a pu rencontrer aujourd'hui, se présente bien comme l'imam de la mosquée d'Auch. Il rejette les accusations dont il fait l'objet. 

Voir ici le reportage de Maxime Van Oudendycke et Vincent Albinet, de France 3 Midi-Pyrénées : 

durée de la vidéo: 01 min 52
Polémique imam d'Auch




La mosquée d'Auch avait été la victime, en août 2015, d'un incendie volontaire qui l'avait presque entièrement détruite. Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve s'était alors rendu sur place. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société