Emmanuel Macron lance la 37ème édition des Journées européennes du Patrimoine à Condom dans le Gers

Ce vendredi le Président de la République Emmanuel Macron est en visite à Condom dans le Gers à l’occasion de la 37ème édition des Journées européennes du Patrimoine. Il a visité le chantier de restauration l’hôtel de Polignac, financé en partie par le Loto du Patrimoine.
 

Visite d'Emmanuel Macron dans le Gers à Condom pour lancer les Journées européennes du Patrimoine.
Visite d'Emmanuel Macron dans le Gers à Condom pour lancer les Journées européennes du Patrimoine. © Laurent Dubois/FTV
Ce vendredi matin, accompagné, entre autre, de la ministre de la culture Roselyne Bachelot et Stéphane Bern, initiateur du Loto de Patrimoine, Emmanuel Macron a visité le chantier de restauration de l’hôtel de Polignac.
Il a notamment rencontré et échangé avec les ouvriers et les élèves de l’école Jules Ferry, située dans l’Hôtel de Polignac. Une visite où le chef de l’Etat a affirmé la mobilisation de l’Etat pour la sauvegarde et la préservation du patrimoine français même si ces Journées européennes du Patrimoine ont été annulées dans les villes de Montpellier, Bordeaux, Lille, Marseille ou encore dans certaines villes des Bouches-du-Rhône en raison de la propagation du coronavirus.
Ce monument du patrimoine rural Français est l’un des premiers monuments à bénéficier du financement du Loto du Patrimoine, parmi les18 sites emblématiques sélectionnés en 2018.
Les travaux de restauration de cet hôtel de style néoclassique du 18ème siècle ont démarré grâce au financement du Loto du Patrimoine a indiqué le Président de la République. Le Loto du Patrimoine a en effet financé près de la moitié du chantier dont le coût de la restauration s’élève à 700 000 euros. Stéphane Bern a été amplement remercié pour son travail et ses résultats.
Emmanuel Macron a rappelé l'engagement de l'Etat dans la sauvegarde et la préservation du patrimoine, par l'intermédiaire notamment du ministère de la culture. Chaque année, 326 millions d'euros sont investis dans le patrimoine :

Nous sommes le pays qui investit le plus dans notre patrimoine. Il faut sauver notre patrimoine, il y a ici du financement de l'Etat, de la commune de la région, des donations privées...et grâce à cela on peut faire des travaux comme ici dans cet hôtel qui est un petit trésor.

Emmanuel Macron


Le Président n'a pas oublié de mettre en avant le plan "France Relance" qui prévoit un budget de deux milliards d’euros, dont 614 millions pour le patrimoine et les musées.
Le chef de l'Etat a rappelé l'importance de ce patrimoine en milieu rural :

Ce patrimoine c'est notre histoire, nos paysages, il est dans notre quotidien et 52% de ce patrimoine se situe dans les petites villes. Il est donc une force, une véritable activité économique des territoires et permet aux professionnels des métiers d'arts de travailler et de perpétrer un savoir-faire. Le patrimoine permet à ces petites villes de développer le tourisme et l'hôtellerie, c'est l'attractivité de notre pays.



Cette première journée du patrimoine était aussi placée sous le signe de l’éducation, destinée aux élèves du primaire et du secondaire. Emmanuel Macron a d’ailleurs rencontré et échangé avec les élèves de l’école primaire Jules Ferry, implantée dans l’hôtel de Polignac depuis 1882. Des élèves sensibilisés à l'histoire du bâtiment par le biais d'expositions et travaux pratiques réalisés en classe avec les enseignants.
Le Président de la République a expliqué aux enfants comment les travaux ont été financés et le rôle important des fonds apportés par le Loto du Patrimoine :

On a organisé le Loto du Patrimoine avec la Fondation et quand les gens jouent au loto et bien il y a un peu d'argent pour l'école et en plus cela donne du travail à de nombreux professionnels des métiers d'art.

Emmanuel Macron

Un déplacement sous haute sécurité ou un petit groupe de manifestants du syndicat de la CGT a vité été refoulé par les forces de l'ordre. A sa sortie, le président est allé à la rencontre des habitants venus l'accuillir et a rappelé la responsabilité de tous dans la lutte contre l'épidémie de coronavirus "en phase endémique".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emmanuel macron politique journées du patrimoine culture patrimoine