• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Gers : la colère des factrices de Miélan en grève depuis 70 jours

Les factrices en grève sur le marché de Mirande. / © Christine Ravier/France 3 Occitanie
Les factrices en grève sur le marché de Mirande. / © Christine Ravier/France 3 Occitanie

Elles sont en grève depuis 70 jours. A Miélan, dans le Gers des factrices ont cessé le travail pour obtenir du renfort et des conditions de travail "acceptables". 

Par Juliette Meurin

Déjà 70 jours de grève et très peu d'avancées. A Miélan dans le Gers, des factrices ont entamé un mouvement de protestation le 21 mai dernier.
Elles veulent obtenir de meilleures conditions de travail.

Elles n'en peuvent plus des cadences infernales où le temps de distribution d'une lettre ne doit pas dépasser 30 secondes. Pour un colis ou un chronopost c'est 1'30 maxi.
 


Pour travailler dans des conditions "acceptables", elles demandent du renfort 3 jours par semaine une partie de l'année. Elles sont soutenues en cela par des usagers. En vidéo, le reportage de Christine Ravier et Jean-Pierre Duntze



Du côté de la direction, on explique qu'une 26 ième réunion de négociation s'est tenue ce vendredi 26 juillet et qu'elle n’a malheureusement pas permis la levée du préavis de grève.

La direction explique que "la Poste a pourtant renouvelé ses propositions concrètes qui, dans le respect des normes nationales, garantissent que les facteurs travaillent 35 heures pour 35 heures rémunérés dans un contexte de baisse de 15% des volumes de courrier à traiter à Miélan depuis 2016."

La Poste affirme également "maintenir notamment tout son dispositif de renfort pour les périodes les plus chargées et s’est engagée à en ajouter encore, si le besoin est estimé après chaque commission de suivi."
 

Sur le même sujet

Occitanie : vers une pénurie de miel d'ici la fin de l'année ?

Les + Lus