Jazz in Marciac : coup d'envoi de la 43ème édition du festival gersois

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sardain Claire

Le festival Jazz in Marciac reprend des couleurs. Après une année blanche, due à la crise du Covid, le coup d'envoi la 43ème édition est donnée ce vendredi 22 juillet dans la petite bastide gersoise. Un festival en format rallongé qui fera la part belle au jazz et à toutes les musiques cousines.

C'est reparti pour Jazz in Marciac. Le plus célèbre des festivals du Gers renaît après deux années de Covid. Cette 43ème édition va permettre d'applaudir des grands noms du Jazz mais pas seulement.

2022 année de renaissance

Jean-Louis Guilhaumon, le directeur du festival ne cache pas sa satisfaction à quelques heures du coup d'envoi du premier concert sous chapiteau. "Pendant ces deux dernières années, nous avons agi sous la contrainte du Covid. On est enfin libres. Pour nous, cette édition est cruciale car c'est celle de la renaissance et on espère vraiment que le public va suivre."

L'affiche n'est peut-être pas aussi prestigieuse qu'il l'espérait -certains musiciens restent encore frileux face à Omicron et ses variants- mais elle est belle.

Wynton Marsalis, Herbie Hancock, Gregory Porter, Keziah Jones, ou encore Emile Parisien, tout droit sorti du collège de jazz de Marciac, vont se succéder sur scène jusqu'au 6 août. Une programmation très métissée, qui fait la part belle aux musiques cousines du jazz comme le funk, le rock ou la salsa.

Marciac crée même l'événement avec une soirée exceptionnelle en compagnie de Jeff Beck, le "Guitar Hero", et Johnny Depp qui l'accompagne dans sa tournée. Le concert est déjà complet.

Un village au rythme du Jazz

Jazz in Marciac c'est bien plus que des concerts sous le chapiteau. Pendant 15 jours, tout le village vit au rythme du festival. A commencer par la place de la bastide qui accueille chaque jour les artistes du festival off totalement gratuit.

Un festival off, des visiteurs logés chez l'habitant, et des stages de jazz pour le jeune public, c'est aussi ça l'ADN de JIM, comme on l'appelle dans le Gers. Et même un parrain du festival qui crée des morceaux tout spécialement pour Jazz in Marciac.

"Je suis vraiment ravi de retrouver Wynton Marsalis, notre parrain. Cette année, il va nous jouer sa nouvelle suite "Democraty",créée pendant le Covid et qui fait référence aux événements vécus par les Américains. C'est un magnifique cadeau, nous confie Jean-Louis Guilhaumon. Et pour ceux qui auront la chance de suivre l'une de ses masterclass c'est un moment inoubliable. C'est un grand formateur aussi."

Des réservations en hausse

Si les organisateurs de Jazz in Marciac avaient encore un doute concernant le retour du public, les réservations l'ont semble-t-il levé. "On espère 50 à 60000 personnes sous le chapiteau, et le taux de réservation actuel nous laisse penser qu'on pourrait atteindre cet objectif", se réjouit prudemment Jean-Louis Guilhaumon.

Un signe que les amoureux du Jazz attendait ce retour avec impatience. Avant la crise du Covid, Jazz in Marciac accueillait plus de 250000 festivaliers. Il pourrait battre tous les records alors même qu'il vient d'être classé parmi les 12 festivals emblèmes français par une récente étude.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité