Dans le Gers, un été sans jazz dans le petit village de Marciac, privé de son festival pour cause de coronavirus

La bastide gersoise s'apprête à vivre un été sans son festival de jazz : "Jazz in marciac", l'un des plus importants du genre au monde. 
La petite commune de 1 200 habitants va devoir se passer des 250 000 spectateurs qui font vivre le festival chaque année.

Marciac privée de son festival de jazz
Marciac privée de son festival de jazz © E.Foissac/FTV
La nouvelle est tombée comme un couperet en avril dernier. A l'instar de nombreux autres festivals, "jazz in Marciac", l'un des festivals de jazz les plus réputés au monde n'aura pas lieu cette année. Une 43ème édition victime du coronavirus et des mesures sanitaires impossibles à respecter.

Une commune déboussolée

A Marciac, c'est un été particulier. Le festival aurait du commencer vendredi, le 24 juillet. Le calme qui régne sur la place constraste avec l'agitation habituelle de cette fin juillet.
Mais même si tout a été annulé, la musique du festival international de jazz in marciac résonne dans toutes les têtes. Surtout pour les 850 bénévoles mobilisés chaque année.

C'est très triste, c'est un vrai manque pour tout le monde

Une bénévole

20 millions d'euros de manque à gagner

Chaque année, à quelques jours du début du festival, les terrasses des cafés et restaurants sont pleines à craquer. Mais en ce mois de juillet 2020, ce n'est pas le cas. Un vrai coup dur pour les restaurateurs. Pierre Cardonne n'a pris aucun extra pour cet été.

Normalement, pendant le festival, on a une douzaine de salariés. cet été, il n'y en aura que 4. On a réduit la masse salariales et pour les jeunes que l'on embauchait habituellement, ça va être difficile.

Pierre Cardonne, restaurateur

 
Pierre Cardonne, restaurateur à Marciac
Pierre Cardonne, restaurateur à Marciac © E.Foissac/FTV

Une activité touristique très impactée

L'activité touristique est particulièrement impactée par l'absence des 250 000 festivaliers. 30% de moins déjà. 
Tout près des lieux de vie habituels du festival, la propriétaire de chambres d'hôtes s'inquiète. Elle reconnait que sans les festivaliers l'été s'annonce difficile.

Depuis une douzaine d'années, j'avais mes fidèles festivaliers. Mais depuis le début du confinement, toutes les réservations ont été annulées. les plannings se sont vidés.

Rose-Marie Sabatier, propriétaire de chambres d'hôtes

L'annulation de cette 43ème édition est difficile pour tout le territoire. Mais les organisateurs pensent désormais à l'édition 2021 et promettent une programmation exceptionnelle.
  A voir, le reportage de Stéphanie Bousquet et Eric Foissac : 
Coronavirus : un été sans le festival de jazz de Marciac
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jazz in marciac culture musique coronavirus/covid-19 santé société