Gers : Happle, chienne de Saint-Hubert, prend sa retraite après avoir sauvé 22 vies

Après 7 ans au sein du PSIG, le peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie Sabre d’Auch, Happle, une chienne de Saint-Hubert spécialisée dans la recherche de personnes disparues prend sa retraite. Elle a sauvé 22 vies tout au long de sa carrière.

Happle a réalisé plus de 500 missions et sauvé 22 vies pendant 7 ans de travail au sein du PSIG de Sabre Auch.
Happle a réalisé plus de 500 missions et sauvé 22 vies pendant 7 ans de travail au sein du PSIG de Sabre Auch. © Ajudant Robin David. PSIG de Sabre Auch.

Ils ne sont que 12 chiens de Saint-Hubert en France à travailler sur la recherche de personnes disparues. Happle est l'un d'entre eux. Rattachée au peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie de Sabre Auch, cette chienne aux compétences olfactives hors norme, prend sa retraite. Avec 500 missions à son actif, elle a permis de sauver 22 vies en 7 ans dans toute la France.

Le Saint-Hubert possède trois fois plus de cellules olfactives que les autres chiens. Cette race est renommée pour son flair. Ce qui en fait un excellent limier, l'un des chiens les plus performants au niveau du pistage dans la recherche de personnes disparues.

Adjudant Robin David, maître-chien de Happle

L'amour de l'homme lui fait parcourir des kilomètres

Un flair qui se travaille dès la naissance. "C'est le seul chien de gendarmerie que nous sommes autorisés à garder à la maison, en permanence avec nous" explique l'adjudant Robin David, maître de Happle. "Ce qui compte c'est l'hyperattachement. Elle ne travaille que grâce à l'amour de l'homme. Tout le dressage est fondé là dessus. Ce qui lui permet ensuite de faire des kilomètres pour retrouver une personne.".

L'adjudant Robin David a reçu sa chienne à l'âge de deux mois à peine. Pendant deux ans, il a dû l'entraîner quotidiennement à l'exercice du pistage avant qu'elle n'obtienne une validation et devienne l'une des douze de Saint-Hubert spécialisée dans la recherche de personnes disparues en France. "C'est au-delà d'une spécialité, précise le maître-chien. C'est une passion.".

Happle avec l'adjudant Robin David reçus à l'Elysée.
Happle avec l'adjudant Robin David reçus à l'Elysée. © Adjudant Robin David, du PSIG Sabre Auch

500 missions, 22 vies sauvées

Happle a réalisé pas moins de 500 missions, essentiellement dans le sud de la France. Grâce à son flair, elle a permis aux services de gendarmerie de retrouver 150 personnes et de sauver 22 vies humaines en 7 ans.

Le Saint-Hubert arrive en général quand les premières recherches n'aboutissent pas ou sont très compliquées. On est complémentaire des chiens de premier niveau, comme les bergers allemands ou les malinois. Happle peut suivre une trace olfactive jusqu'à 5 jours après la disparition d'une personne. Le Saint-Hubert est le seul à pouvoir faire ça.

Adjudant Robin David, maître-chien de Happle, PSIG de Sabre Auch.

Happle a recherché Delphine Jubillar

Happle qui est basée au PSIG d'Auch dans le Gers, a ainsi travaillé sur des affaires très médiatiques. Elle est intervenue, par exemple, dans le Tarn à Cagnac-les-Mines après la disparition de Delphine Jubillar en décembre dernier.

Plus récemment, l'adjudant Robin David a aussi participé avec le successeur de Happle à la traque de Valentin Marcone dans les Cévennes. Cet homme accusé d'avoir abattu son patron et un de ses collègues dans la scierie du village des Plantiers dans le Gard.

Grâce à ses qualités athlétiques, le chien de Saint-Hubert travaille tant dans des végétations denses qu'en haute-montagne.

Il faut beaucoup de rigueur et de dressage pour arriver à ce niveau de performance. Happle devait travailler tous les jours. Y compris pendant les vacances. Le nez est un muscle, il faut l'entraîner sans cesse, pendant des heures. La grande qualité de Happle, c'était sa fiabilité !

Adjudant Robin David, maître de Happle.

Happle avec l'adjudant Robin David. Le chien de Saint-Hubert peut suivre une piste dans tous les milieux, végétation dense comme en Haute montagne.
Happle avec l'adjudant Robin David. Le chien de Saint-Hubert peut suivre une piste dans tous les milieux, végétation dense comme en Haute montagne. © Adjudant Robin David, PSIG de Auch

"Le dressage d'un Saint-Hubert, c'est de l'horlogerie suisse"

Chien de grande taille, lourd et massif, un peu brute mais très gentil, le Saint-Hubert demande une grande technique de dressage.

"Le dressage avec un chien de Saint-Hubert, c'est de l'horlogerie suisse. On fait en moyenne 100 kilomètres à pied par semaine d'entraînement. Happle peut travailler longtemps. Tout dépend des conditions météo, du milieu bien sûr mais elle peut suivre une piste pendant des heures, y compris la nuit.".

On fait ce métier pour sauver des vies

Mais au final, quand la recherche aboutie, le résultat est épatant. L'adjudant se souvient ému de ce sauvetage en Languedoc-Roussillon d'une vieille dame un peu désorientée qui s'était perdue dans la forêt après être partie chercher des asperges sauvages.

" Cette dame avait disparue depuis 48h, termine l'adjudant Robin David, maître-chien au PSIG de Sabre Auch. Elle s'appelait Lucette, elle était désorientée, en hypothermie quand on l'a retrouvée. Elle était très drôle car elle n'arrêtait pas de rire. Elle était tellement heureuse qu'on la retrouve. C'est pour ça que l'on fait ce métier, pour sauver des vies.".

Happle et Crokdur, deux chiennes de Saint-Hubert dressées pour la recherche de personnes disparues.
Happle et Crokdur, deux chiennes de Saint-Hubert dressées pour la recherche de personnes disparues. © Adjudant Robin David, PSIG de Sabre Auch

Vendredi Happle ne travaillera plus pour la gendarmerie nationale et restera avec son maître. Après 7 ans de bons et loyaux service, elle prend sa retraite. Sur le terrain, c'est désormais Crokdur qui la remplace. Une chienne de Saint-Hubert qui a 2 ans.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature disparition faits divers police société sécurité