Grippe aviaire : fin du vide sanitaire dans les élevages du Sud-Ouest

Les canetons retrouveront le chemin des élevages, dès lundi 29 mai. / © MaxPPP
Les canetons retrouveront le chemin des élevages, dès lundi 29 mai. / © MaxPPP

Le vide sanitaire de six semaines imposé dans tous les élevage de canards du Sud-Ouest pour se débarrasser définitivement du virus prend fin dimanche 28 mai 2017, à minuit. La production de foie gras pourra reprendre dès lundi. 

Par Marie Martin

Il a duré six semaines. Six semaines de vide sanitaire durant lesquelles les éleveurs ont pu procéder au nettoyage complet de leurs installations, en dehors de la présence de tout animal. C'était la condition de biosécurité à la reprise, après l’abattage de millions de canards pour stopper l’épidémie de grippe aviaire dans le Sud-Ouest.
Une mesure qui n'a pas fait l'unanimité chez les éleveurs, certains mettant en avant le fait que le précédent vide sanitaire n'avait pas été efficace.

La zone concernée par cette mesure s'étendait sur cinq départements : la Haute-Garonne (37 communes), le Gers (277), les Landes (267), les Pyrénées-Atlantiques (320) et les Hautes-Pyrénées (233).

Décrété par le gouvernement le 17 avril, l'épisode prend fin dimanche 28 mai, à minuit. 
Dès lundi, les canetons pourrontthéoriquement retrouver le chemin des exploitations, même s'il faut prendre en compte la pénurie de canetons à élever et celle de canards à gaver.
Et pour reprendre l'élevage de canards et d'oies, les producteurs devront "s'engager par écrit sur l'honneur" à respecter certaines "mesures de biosécurité". Des tests de dépistage seront en outre pratiqués sur les palmipèdes à plusieurs étapes de leur vie et les véhicules servant à les transporter devront aussi être "nettoyés et désinfectés" entre chaque trajet. Ces règles seront en vigueur jusqu'au 31 mars 2018.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus