L'hôpital d'Auch pourrait ne plus avoir de scanner et d'IRM

Le scanner d'Auch est vieux de 7 ans. / © FTV
Le scanner d'Auch est vieux de 7 ans. / © FTV

L'établissement hospitalier gersois ne pourrait bientôt plus être équipé de scanner et d'IRM. Le contrat de location est arrivé à échéance. Un scénario catastrophe qui démontre l'état de santé de l'hôpital. 

Par J.V

C'est une menace bien réelle et prise au sérieux par le personnel médical de l'hôpital d'Auch. D'ici quelques mois, l'établissement de soins pourrait bien être le seul en France à ne plus avoir de scanner et d'IRM. En effet, ces deux matériels médicaux ont 7 ans, l'âge limite pour ce type d'équipement.
Il faut donc les changer. Mais visiblement, ce n'est pas si simple.

Un désaccord à l'origine du problème

Le scanner est en location, il n'appartient donc pas à l'hôpital mais à un GIE groupement d'intérêt économique public privé. Et pour toute prise de décision, c'est l’accord à l’unanimité qui prévaut. 

Mais un des 3 membres oppose son véto. Selon les syndicats, se serait un radiologue privé qui bloquerait toutes discussions. Seule solution en attendant, l’hôpital d’Auch reconduit la location de mois en mois. Un pari risqué puisque le constructeur pourrait à tout moment venir récupérer son matériel.

Le personnel révolté

Une situation qui révolte le personnel du service imagerie et plus généralement le personnel de l'hôpital. Puisque cette situation s'ajoute à un contexte compliqué. L'établissement est dans un état de délabrement avancé. Les syndicats réclament des rénovations depuis des années. Concernant le cas du scanner, la CGT réclame un matériel 100% public. Le syndicat profitera de la journée de grève nationale du 5 décembre prochain pour demander des explications à l’ARS, l'Agence Régionale de Santé.

Sur le même sujet

Les + Lus