• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

L'élection du successeur du sénateur déchu Aymeri de Montesquiou dans le Gers

© MaxPPP
© MaxPPP

Pour cette sénatoriale partielle de ce dimanche 6 septembre, 9 candidats sont en lice, un scénario inédit. Cette élection prématurée fait suite à l'invalidation de l'élection d'Aymeri de Montesquiou (UDI), le leader historique de la droite dans le Gers.

Par C. Sanchez et F. Valéry

Seuls 780 grands électeurs sont invités à voter ce dimanche 6 septembre. Cette sénatoriale partielle consiste à désigner celui qui siégera aux côtés de Franck Montaugé (PS), élu en septembre 2014 et celui qui succèdera à Aymeri de Montesquiou (UDI). L'ex-sénateur a été déchu de son mandat par le conseil constitutionnel le 11 juin dernier et puni d'inéligibilité pendant un an. Ses comptes de campagne ont en effet été rejetés par la commission nationale des comptes de campagne et du financement des partis politiques (CNCCFP).

Le 18 mars dernier, le bureau du Sénat avait levé son immunité parlementaire pour l'enquête du Kazakhgate. Il aurait reçu des commissions en marge de contrats conclus avec le Kazakhstan. 

Montesquiou soutient son attachée parlementaire, Karine Mouton. Le PS soutient l'ex-sénateur PRG Raymond Vall, grand favori de cette élection.

Le premier tour est clos à 11h et l'éventuel deuxième tour à 17h30. Les résultats devraient être connus vers 18h30.

  • Raymond Vall (PRG) : maire de Fleurance depuis 1995. Sénateur du Gers de 2008 à 2014 mais battu lors du scrutin de septembre 2014. Cette année, il est soutenu par le PS, qui ne présente aucun candidat. Il fait figure de favori.
  • Robert Frairet (DVD) : conseiller départemental Les Républicains sur le canton de Vic-Fezensac depuis 2008. Maire de Caillavet.
  • Alain Duffourg  (DVD) : maire UDI de Tourrenquets. N'a pas eu l'investiture du parti. En septembre 2014, il était arrivé 4eme au 2eme tour, à 48 voix de Montesquiou.
  • Karine Mouton (UDI): suppléante et  assistante parlementaire d'Aymeri de Montesquiou depuis 17 ans. Elle est également conseillère municipale de Marsan.
  • Raymond Giani (SE): à 65 ans, il se présente pour la première fois. Agriculteur à Auch.
  • Romain Duport (SE) : benjamin de l'élection à l'âge de 28 ans. Se présente pour la 2ème fois à une élection. Lors du scrutin de 2014, il avait crée la surprise avec 8,26% des voix.
  • Jean-Luc Yelma (FN) : responsable du FN Gers. Déjà candidat aux sénatoriales de 2014 avec 11 voix (1,44%). Officier militaire à la retraite. Habite à Miélan.
  • Bruno Dienot (DLF) : secrétaire départementale de Debout la France du Gers. Battu au 2ème tour des sénatoriales 2014. Candidat sur le canton Gimone-Arrats aux départementales 2015.
  • Maryse Dellac (PCF) : conseillère municipale d'Auch. Ex-candidate aux législatives 2012 et aux sénatoriales 2014 (battue au 1er tour avec 6%)

Mobilisation de la confédération paysanne du Gers

En marge de l'élection, la confédération paysanne du Gers se réunit sur la place Jean Dours à Auch, de 10h à 18h. Le deuxième syndicat agricole en France tient un stand d'information pour le soutien des paysans et organise un simulacre de référendum "Pour ou contre les fermes-usines dans le Gers."

A lire aussi

Sur le même sujet

Incendie de Rouen : polémique à l'USAP sur le maintien du match de rugby de Pro D2

Les + Lus