"Le ramonage, c'est 2 fois par an" les incendies d'habitations se multiplient, pensez à vérifier vos appareils de chauffage

Avec le froid, les appareils de chauffage et feux de cheminée ont été rallumés. Mais attention, ils peuvent s'avérer dangereux. Par exemple, dans le Gers, début décembre, trois maisons ont brûlé, sans doute liées à des feux de cheminées. Avant l'hiver, tous les appareils de chauffage doivent être contrôlés.

Chaque année en France, on dénombre 300 000 incendies d'habitation qui tuent 450 personnes par an en moyenne. Avec le froid et l'approche des fêtes de fin d'année, pompiers et professionnels en appellent à la plus grande vigilance concernant nos appareils de chauffage, et notamment nos  cheminées et poêles à bois. 

Des ramoneurs très sollicités

Un feu de cheminée nécessite en effet un minimum d'entretien pour pouvoir en profiter en toute sérénité. 

Conformité, sécurité et nettoyage, ce sont les ramoneurs qui assurent notre tranquillité lorsque nous allumons nos cheminées ou nos poêles à bois. Et en ce moment, ils sont particulièrement sollicités. 

Ce sont les installations non conformes et surtout les dépôts de goudron qui s'accumulent dans les conduits qui sont dangereux. S'il y en a trop, ils peuvent s'enflammer.

Le feu dégage des fumées qui sont chargées en matières épaisses. Au bout d'un moment, ces fumées peuvent se carboniser, se caraméliser, cela devient alors du bistre. Il peut se déposer dans le conduit. Cela peut s'avérer très dangereux. Car ce dépôt de goudron peut s'enflammer. D'où l'importance de faire nettoyer et contrôler son installation très régulièrement.

Bernard Dupouy, ramoneur dans le Gers

Le ramonage, c'est 2 fois par an

L'opération de ramonage est obligatoire en France. Depuis le 1er octobre, la législation a même été renforcée. Désormais, il faut le faire 2 fois par an dans la plupart des régions de France. Une fois avant la période de chauffe et une autre quelques mois plus tard.

Ce certificat de ramonage obligatoire permet aussi d'être couvert par nos assurances en cas d'incendie. 

En Haute-Garonne, la réglementation concernant le ramonage des conduits de fumées est fixée par un arrêté préfectoral.

Les conduits de fumée habituellement en fonctionnement et desservant des locaux d'habitation et des locaux professionnels annexes doivent être ramonés deux fois par an, dont une fois pendant la période d'utilisation.

Préfecture de Haute-Garonne

Trois incendies en une semaine dans le Gers

Des mesures d'entretien qui permettent d'éviter des drames. La semaine dernière, début décembre, il y a eu trois incendies d'habitations dans le Gers, à Condom, à Sarrant et à Gimont.

Heureusement personne n'a été blessé mais les dégâts sont à chaque fois considérables. 

Surtout ces trois incendies ont beaucoup de points communs. Ces feux sont partis de nuit et dans les combles. Pour les pompiers, l'origine de ces sinistres ne fait aucun doute. Le feu est certainement parti d'un conduit de cheminée mal entretenu.  

Si un entretien régulier des appareils de chauffage est obligatoire, les détecteurs de fumées le sont également depuis 2015.

 

La fumée c'est ce qui tue la personne. Un détecteur de fumée va détecter un début d'incendie, il va sonner, vous alerter et vous réveiller notamment en pleine nuit. Cela va vous permettre de vous mettre très vite en sécurité. Une alerte précoce essentielle quand on sait qu'un feu dans un appartement peut se développer en moins de dix minutes.

commandant

En France, un incendie domestique survient toutes les deux minutes causant la mort de plusieurs centaines de personnes. L’incendie est la deuxième cause de mortalité par accident domestique chez les enfants de moins de 5 ans.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité