PHOTOS. "J'ai ramassé des bouteilles d'urine et leurs poubelles" : des gens du voyage s'installent sur un parking et se branchent sur les compteurs des commerces

Une quinzaine de caravanes de gens du voyage se sont installées sans autorisation sur un parking d'une zone commerciale au sud de Montpellier. Ils se sont banchés sur les compteurs des commerces et parsemé l'endroit d'excréments et de poubelles.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

"Je viens de passer une heure à ramasser leurs poubelles, il y avait même des bouteilles d'urine. Heureusement, ils sont en train de partir". Bruno Lesaulnier, le gérant du restaurant Fourchette et tire-bouchon, sur la zone d'activités de la Peirière, à Saint-Jean-de-Vedas au sud de Montpellier, est soulagé.

Branchés sur le compteur

Depuis jeudi 7 décembre, une quinzaine de caravanes de gens du voyage se sont installées sans autorisation sur le parking de la zone commerciale où se trouve son restaurant. "Non seulement ils se sont banchés sur le compteur électrique Enedis qui alimente le restaurant, mais ils ont pris le cabinet d'ophtalmologie voisin pour leurs toilettes". 

Le matin, les patients ont dû slalomer entre les étrons et le papier toilette laissés par les occupants des caravanes. C'était immonde.

Bruno Lesaulnier

Restaurateur joint au téléphone par France 3 Occitanie.

Baisse du chiffre d'affaires

Résultat des courses : plus de places sur le parking et une perte de chiffre d'affaires conséquente pour les restaurants de la zone durant la durée de l'occupation illégale.

La mairie et les gendarmes, alertés, étaient intervenus dès l'installation des gens du voyage. Ce mardi soir, sur les 15 caravanes, il n'en restait plus que cinq sur place.