• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Lectoure : les anciens salariés d'Intermarché gagnent en justice

© MAXPPP
© MAXPPP

11 anciens salariés de la base d'Intermarché de Lectoure viennent d'obtenir gain de cause devant les prud'hommes d'Auch. Le juge prud'homal a estimé que leur licenciement avaient été prononcé "sans cause réelle et sérieuse". 

Par Cécile Frechinos

C'est peut-être la première victoire d'une longue série. Les 11 premiers salariés de Lectoure qui avaient attaqués leur licenciement devant les prud'hommes d'Auch viennent de gagner. Le tribunal a estimé qu'ils avaient été licenciés "sans cause réelle, ni sérieuse". Le motif économique évoqué par Intermarché Logistique Alimentaire Inyternational (ITM LAI) n'a donc pas été retenu. 
Les 11 salariés vont recevoir en fonction de leur ancienneté des réparations financières de ces licenciements. 

Ouvert en juillet 1993, la base Intermaché de Lectoure avait fermé fin octobre 2015 dans la cadre d'une restructuration nationale de la logistique des Mousquetaires. 126 licenciements avaient alors étés prononcés. 

Premier procès mais sûrement pas le dernier

Ce jugement est non seulement le premier concernant les salariés de la base Lectoure, mais aussi le premier en France. Sachant qu'ITM LAI  compte fermer plusieurs bases en France et en a déjà fermé d'autres, il y a fort à parier que cette décision inspire d'autres salariés. 

Une chose est sûre, un autre dossier est déjà en cours. Il concerne une vingtaine d'autres anciens salariés de Lectoure. Ceux qui n'ont pas encore saisi le tribunal peuvent le faire jusqu'à octobre prochain.

ITM LAI a quand à lui un mois pour faire appel de la décision.  

Sur le même sujet

Gard : 9 centres postaux en grève illimitée dans les Cévennes

Les + Lus