Philippe Martin démissionne de la présidence du conseil départemental du Gers après sa condamnation pour détournement de fonds publics

Publié le Mis à jour le
Écrit par Julie Valin

Le président du Conseil départemental du Gers, Philippe Martin, a annoncé ce jeudi 6 janvier 2022 sa démission. Une décision prise suite à sa condamnation par le parquet national financier de Paris pour détournement de fonds publics.

C'est un coup de tonnerre politique dans le Gers. Philippe Martin, annonce ce jeudi 6 janvier 2022 quitter la présidence du département à la suite de sa condamnation pour détournement de fonds publics. Egalement déclaré inéligible pour trois ans, l'élu a présenté sa démission le soir même de sa condamnation, mais elle n'avait pas été rendue publique.

Au moment de quitter la présidence de notre collectivité territoriale, mon état d'esprit est un mélange de tristesse, de fierté et de confiance.

Philippe Martin

Démission après une condamnation

Le président PS du conseil départemental du Gers et ancien ministre de François Hollande a été condamné le 5 janvier dernier à Paris à deux ans de prison avec sursis pour détournement de fonds publics, pour avoir rémunéré son ex-épouse pour un emploi fictif d'assistante parlementaire entre 2002 et 2013.

Solidairement avec son ex-femme Joëlle Martin, condamnée à six mois de sursis
probatoire pour complicité et recel de détournements de fonds publics, il devra
rembourser les 238.000 euros qu'elle avait perçus à l'Assemblée nationale, partie civile dans l'affaire.


Tous deux, déclarés inéligibles pour trois ans, devront en outre payer respectivement 70.000 et 30.000 euros d'amende.

Les élus du Gers n'ont pas tardé à réagir dés l'annonce de sa condamnation puis de sa démission. 

Je regrette cette affaire, qui porte atteinte à l’image du Gers et de ses élus. Encore une fois, les agissements de quelques-uns nuisent à l’ensemble des femmes et des hommes politiques. Afin de restaurer le climat de confiance, il est primordial que la lumière soit faite sur toutes les ramifications de cette affaire qui concerne au moins deux élus du Parti Socialiste. Les Gersoises et les Gersois méritent de savoir. Sans présumer de la malhonnêteté de quiconque, je souhaite que cette décision de justice soit l’occasion de travailler à renforcer la transparence dans notre département

Jean-René Cazeneuve, député LREM du Gers

Pour le maire de Condom, Jean-François Rousse, candidat de la liste de droite aux dernières élections départementales de juin : "Il a fauté, c'est normal qu'il soit condamné. Je reste quand même dubitatif sur le calendrier judiciaire. L'affaire sort maintenant, six mois après l'élection de l'équipe Martin. C'est tout l'échiquier politique qui est impacté désormais."

24 ans à la tête du Gers

Philippe Martin était à la tête du conseil départemental depuis 1998. Dans un communiqué envoyé à la presse, il explique être triste de "devoir quitter cette Présidence dans des circonstances particulières qui laissent un goût amer, et sur lesquelles je ne souhaite pas revenir" mais reste fier "en regardant les projets que j’ai pu engager pendant toutes ces années et dont je sais qu’ils seront profitables au Gers après moi".

Une présidence par intérim avant une nouvelle élection

Céline Salles, la vice-présidente devient la nouvelle présidente du département par intérim. Une séance extraordinaire du conseil sera programmée avant la fin du mois de janvier pour organiser l'élection de son(sa) successeur(euse).