• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Memento : un nouveau lieu dédié à l'art contemporain dans le Gers

La cloître de l'ancien Carmel d'Auch. / © CD du Gers
La cloître de l'ancien Carmel d'Auch. / © CD du Gers

Un espace départemental d'art contemporain va bientôt ouvrir ses portes au centre ville d'Auch. Baptisé Memento, il est installé dans un ancien couvent de Carmélites datant du début du XIXe siècle. 

Par Laurence Boffet

Après avoir accueilli des religieuses au début du XIXe siècle puis les Archives départementales du Gers pendant cinquante ans, le couvent des Carmélites d'Auch va entamer sa troisième vie au mois de mai. Cet édifice inscrit à l'inventaire des Monuments historiques et propriété du Conseil départemental devient un lieu d'exposition temporaire dédié à l'art contemporain. Il acueillera chaque été des collections des Abattoirs-Frac Midi-Pyrénées

Une friche industrielle

"Ce lieu était inhabité depuis une quinzaine d'années" explique Sandrine Redolfi de Zan, du Conseil départemental du Gers, "il est chargé d'une mémoire, avec des pièces incroyables sur près de 1 400 m2. On a choisi de le garder dans son jus et de préserver son côté friche industrielle mais en en faisant une friche culturelle". En cette période de restrictions budgétaires, la collectivité a décidé d'y faire "un investissement minimal" : l'électricité a été mise aux normes et des aménagements ont été réalisés pour accueillir les personnes à mobilité réduite. Si les visiteurs sont au rendez-vous, le Département de mettre en oeuvre d'autres travaux d'aménagement et d'ouvrir davantage de pièces au public, sur une durée plus longue.
L'ancienne chapelle du couvent des Carmélites, devenue lieu d'exposition. / © CD du Gers
L'ancienne chapelle du couvent des Carmélites, devenue lieu d'exposition. / © CD du Gers

Des expositions estivales

Memento ouvrira ses portes le 28 mai 2016 avec une exposition d'art contemporain baptisée Incident domestique. Elle réunira jusqu'au 30 septembre plusieurs artistes qui présenteront des œuvres, des installations et de la vidéo pour une proposition artistique in-situ. "Incident domestique s’envisage telle une expérience, où l’union entre patrimoine et art contemporain métamorphose ce lieu en espace investi par le double regard des artistes / visiteurs" explique Karine Mathieu chargée d’expositions et de diffusion aux Abattoirs qui parle d'"une hallucination artistique". 

Sur le même sujet

le MHB enfin victorieux en ligue des champions

Les + Lus