Les 4 mots clés du festival BD de Colomiers

© Maïté Grandjouan
© Maïté Grandjouan

Le festival rassemble pendant 3 jours une centaine d'auteurs et 80 maisons d'édition. La création indépendante occupe une large place dans le déroulement de cette 31e édition.

Par Emmanuel Wat

  • Affiche


Depuis 5 ans, le festival confie la réalisation de l’affiche du festival à un jeune auteur. Cette année, Maïté Grandjouan a eu carte blanche pour signer le visuel emblématique de la manifestation. Une exposition dans le square Saint-Exupéry permet de découvrir son travail. Cette ancienne élève de l'ESAD de Strasbourg participera à une conférence dessinée samedi à 14 heures au Pavillon blanc.

  • Editeurs


C’est le principal objectif du festival de Colomiers : faire découvrir les maisons d’éditions indépendantes qui font vivre la BD. Avec des noms parfois déroutants (L'agrume, Bicéphale, L’œuf édition, les fourmis rouges, Même pas mal), ces petites entreprises (ou associations) incarnent le renouveau du 9e art. A découvrir stand après stand…

  • Trait


Pour les lecteurs de BD, le festival reste un haut lieu de la dédicace. Une centaine d’auteurs est présent à Colomiers. Plusieurs rencontres dessinées sont organisées jusqu’à dimanche. Citons la présence du dessinateur Mathieu Sapin venu parler du film Macadam Popcorn sur les salles de cinéma.

  • Panique


Delphine Panique est une dessinatrice toulousaine. C’est par la littérature qu’elle aborde la bande dessinée. Elle expose à Colomiers des planches réalisées pour la revue d’actualités en BD Topo. Elle s’apprête à publier un 4e livre aux éditions Cornélius. Nous l’avons rencontré dans son salon devenu au fil du temps son bureau…

Portrait dessinatrice D.Panique

 

Sur le même sujet

A Toulouse, votre sapin de noël livré à vélo

Près de chez vous

Les + Lus