Le col du Portillon dans les Pyrénées fermé jusqu'à nouvel ordre en raison de la menace terroriste

Publié le Mis à jour le
Écrit par Clara Delannoy
Le Col du Portillon est fermé depuis le 6 janvier 2021.
Le Col du Portillon est fermé depuis le 6 janvier 2021. © MaxPPP

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, les contrôles aux frontières au sein de l'espace Schengen sont renforcés et le point de passage entre France et Espagne au Col du Portillon a été temporairement fermé à partir du 6 janvier 2021 et jusqu'à nouvel ordre.

 

En raison de l’évolution de la menace terroriste, très élevée actuellement au plan national, la préfecture de Haute-Garonne a décidé par arrêté préfectoral la fermeture du col du Portillon, col routier des Pyrénées centrales, à la frontière entre la France et l’Espagne. Ce col permet de relier par la route les villes de Bagnères de Luchon (Luchonnais) et Bossòst (Val d’Aran).

Ce col est habituellement peu fréquenté car relativement difficile d'accès. Il est régulièrement fermé en hiver lorsque les conditions météorologiques sont défavorables. Cette fois-ci, la cause de la fermeture du col de Portillon est autre.

La circulation de tous les véhicules et des piétons y est interdite. Ils sont invités à emprunter le point de passage autorisé de Melles - Pont-du-Roy.

Cette interdiction prend effet à partir du 6 janvier 20201 et ne concerne pas les forces de sécurité intérieure et les services d’urgence, les effectifs et véhicules du service départemental d’incendie et de secours, les professionnels de santé médicaux et para-médicaux dûment identifiés, les personnels et véhicules des gestionnaires des voiries concernées, et les véhicules d’intervention des organismes chargés du maintien des services publics indispensables.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.