• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le Casino de Luchon ferme ses portes

Les trois syndicats de patrons de Casino alertaient sur la baisse de la fréquentation dans leurs établissements (-20% en janvier 2013). / © Thierry Bordas / MaxPPP
Les trois syndicats de patrons de Casino alertaient sur la baisse de la fréquentation dans leurs établissements (-20% en janvier 2013). / © Thierry Bordas / MaxPPP

Le tribunal de commerce de Toulouse a prononcé la liquidation du Casino de Bagnères-de-Luchon. En pleine période touristique pour cette ville thermale, déjà durement touchée par les intempéries, cette décision est dure à encaisser.

Par Pascale Conte

La fermeture définitive du Casino de Bagnères-de-Luchon intervient seulement 11 mois après le début de l'exploitation de cet établissement par la société Grand Casino Bagnères-de-Luchon. Les problèmes financiers de l'établissement trouveraient leur origine dans un désaccord entre les principaux associés, le PDG Cyril Saragaglia et le directeur, Jean-Christophe Escazaux. D'abord mis en liquidation judiciaire il y a 1 mois, le tribunal de commerce de Toulouse a prononcé sa liquidation.

"Nous avons des éléments qui indiquent que des actes graves ont été commis dans la gestion de la société. Des actions en justice sont en cours et sont liées aux agissements de certains des actionnaires", a indiqué Louis Ferré, le maire socialiste de la ville.









"À Luchon, nous attendions tous malheureusement cette décision comme une évidence", constate Michel Montsarrat, président du bureau local de l’UMIH, l’union des métiers de l’industrie hôtelière. "Au moins la municipalité va-t-elle pouvoir récupérer le bâtiment et se mettre à la recherche de repreneurs. Cette fois-ci, il faut s’attacher à trouver des gens sérieux, quitte à aller les chercher".

Le Casino : une institution à Luchon


Déjà le Casino avait fermé pour la première fois en 2011, suite à une liquidation. Il avait de nouveau ouvert ses portes en juillet 2012. Puis des travaux de rénovation avaient été entrepris. Le lieu est une institution à Luchon. Sa construction remonte à 1880. La popularité de la ville vient de ses eaux thermales pyrénéennes où des touristes huppés et aristocrates affluent jusqu'aux années folles avec parmi eux Lamartine, José-Maria de Heredia, le prince Louis-Napoléon Bonaparte, le prince Impérial (fils de Louis Napoléon Bonaparte), Edmond Rostand, Gustave Flaubert, Guy de Maupassant, Octave Mirbeau, Stéphen Liégeard, Sa Majesté Moulay Mohammed (futur Mohammed V du Maroc), Sa Majesté Alphonse XIII d'Espagne, Sacha Guitry, Francis Carco, François Mauriac... Puis la population touristique de Luchon se démocratise avec les congés payés.




Une délégation de service public va être lancée dès que possible. Redonner de l'éclat à l’établissement luchonnais reste une priorité pour la municipalité. Lors du festival du film et des créations télévisuelles de Luchon, les stars du petit écran grimpe les marches du Casino et de nombreuses projections de films se déroulent dans ses salles obscures.

Trois semaines après les inondations des 18 et 19 juin dans le sud de la Haute-Garonne et qui ont touché Bagnères-de-Luchon, station thermale de 2500 habitants, la décision du tribunal vient assombrir l'attrait touristique de cette ville de montagne. 

Marie Martin et Jack Levé étaient sur place :
DMCloud:86959
Le Casino de Luchon était aussi un endroit d'accueil


A lire aussi

Sur le même sujet

Lozère : 600 pilotes pour le Trèfle lozérien entre Causses, Gorges du Tarn et Aubrac

Les + Lus