• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Météo : un mois de mai pourri ? Pas vraiment selon Météo France

© MaxPPP
© MaxPPP

Vous avez la conviction que le mois de mai a été franchement maussade, plus pluvieux, plus froid, moins ensoleillé que les années précedentes. Et bien...Ce n'est qu'une impression. Tous les paramètres sont restés dans la norme selon le rapport mensuel de Météo France de la Haute-Garonne.

Par Emmanuelle Gayet

Cela risque de vous surprendre, mais l'analyse des paramètres météorologiques effectuée par les prévisionnistes de Météo France pour le mois de Mai en Haute-Garonne, ne laissent rien apparaître d'inhabituel.

Du côté des températures :

La température moyenne atteint 10,9°C pour les minimales et 20,6°C pour les maximales, soit un léger déficit de seulement 0,2 degré par rapport à la normale. Le 21 mai, jour le plus chaud du mois, des valeurs proches des records pour la période ont été observés, avec par exemple 29°C à Toulouse et 31°C à Cierp, dans le Luchonnais.

Du côté de la pluie :

La encore rien d'extraordinaire. Les précipitations sont aussi très proches de la normale, avec un cumul de 80 litres d’eau par mètre carré en plaine toulousaine (la moyenne de mai est de 74 litres) et 70 à 90 litres dans le Comminges. La vallée de Luchon a même connu un déficit assez marqué, avec seulement 55 litres d’eau pour l’ensemble du mois.

Du côté du soleil :

L’ensoleillement a atteint 203 heures, une valeur là-aussi dans la norme, grâce à plusieurs journées de ciel d’un bleu limpide en début de mois.

Seuls épisodes remarquables de la période :

  • Le fort vent d'autan du 5 au 9 mai 5 jours d'affilé. Les rafales les plus fortes ont été mesurées dans le Lauragais : 106 km/h le 5 et 102 km/h le 9.
  • le 22 mai, au passage de puissantes lignes de grains, le vent d’ouest a atteint 105 km/h à Toulouse-Francazal en fin d’après-midi.
  • Le 28 mai, après une belle de journée, des orages violents ont affecté une grande partie du département, avec des grêlons de la taille de balles de ping-pong sur l’est de l’agglomération toulousaine et des pluies diluviennes dans le Lauragais (30 mm en 30 minutes à Ségreville).
Donc, rien de franchement anormal pour un mois de mai. Quant à vos impressions, ne sont-elles pas tout simplement le reflet de votre impatience en attendant l'été et peut-être les vacances ? 

A lire aussi

Sur le même sujet

Assas : le portrait d'Emmanuel Macron remplacé par une affichette

Les + Lus