A Saint-Gaudens, le groupe scolaire Sainte-Thérèse touché par un incendie rouvrira ses portes aux élèves ce jeudi

Les élèves du groupe scolaire Sainte-Thérèse à Saint-Gaudens(Haute-Garonne) pourront réintégrer leur établissement ce jeudi 1er Avril. Près de 800 enfants ont été évacués hier suite à un incendie déclaré sur un chantier au sein du collège. L'incident n'a fait aucun blessé, une enquête est ouverte.

Les élèves du groupe scolaire de Sainte-Thérèse évacués mardi 30 mars lors d'un incendie déclaré dans l'établissement.
Les élèves du groupe scolaire de Sainte-Thérèse évacués mardi 30 mars lors d'un incendie déclaré dans l'établissement. © FTV/M.Chouvellon

"L’établissement restera fermé aujourd’hui le temps de mettre en place une cellule psychologique", explique le chef d'établissement, Patrick Zanuttini. Demain, jeudi 1er avril les élèves pourront regagner leurs classes. L’incendie qui s’est déclaré hier, mardi 30 mars, à 13h30 sur un chantier au sein même du groupe scolaire a provoqué une explosion de bouteilles de gaz sans faire heureusement de blessés. Les enfants ont été évacués et selon les sapeurs-pompiers mobilisés sur les le site, le feu se serait déclaré au niveau des travaux effectués sur l’étanchéité du toit. Le groupe scolaire est depuis un an en travaux d'agrandissement et de réfection. Selon les premiers témoignages, deux des six bouteilles de gaz utilisées pour le chantier ont explosé.

Les 800 élèves et le personnel ont très vite été évacués et mis en sécurité. Une vingtaine de jeunes choqués a été pris en charge sur place par les secours, par sécurité deux d'entre eux ont été transférés à l'hôpital pour avoir ingéré de la fumée. Ils vont bien aujourd'hui. Sacha, élève de terminale était dans la cour de l'établissement au moment des faits :

J'étais dans la cour et j'allais partir manger à la cantine quand on a vu de la fumée sortir du toit, puis on a entendu un grand boum. On a entendu une deuxième explosion et on a tous été évacués derrière le lycée. Certains élèves pleuraient car ils avaient des petits frères ou petites sœurs à l'école maternelle.

 

Cellule Psychologique

Aujourd'hui le groupe scolaire reste fermé. Le chef d'établissement et ses équipes mettent en place une cellule psychologique qui sera effective dès demain matin, à l'accueil des élèves. Une cellule psychologique établie en lien avec la cellule psychologique de l'enseignement catholique et celle du Samu.

Tous les parents ont été informés de la situation, rappelle le chef d'établissement Patrick Zanuttini :

Nous accueillerons dès demain les enfants et nous mettons en place cette cellule psychologique. L'idée c'est d'accueillir la parole et de détecter des élèves plus traumatisés et les diriger vers des entretiens individuels et cela pour l'ensemble des élèves du groupe scolaire.

Une enquête est ouverte afin de connaître les causes de ce départ d’incendie et déterminer si une faute professionnelle a été commise sur ce chantier au sein de l’établissement.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers pompiers explosions éducation société