A Toulouse, des portraits XXL d'habitants du quartier des Minimes-Negreneys placardés dans la rue

L'exposition Inside Out Negreneys-Minines a été inaugurée dans le quartier de Toulouse ce vendredi 15 octobre 2021. Les portraits d'une centaine d'habitants ont été affichés sur différents immeubles.

Dans l'Avenue Frédéric Estèbe, la rue des Anges et la rue Bélanger, des façades entièrement recouvertes par des photos de ceux qui font l'âme du quartier des Minimes-Negreneys. Avec le projet Inside Out inauguré vendredi 15 octobre, l'association Sozinho et Reflet 31 ont choisi d'afficher les habitants dans l'espace public, en format XXL. 

"Après 10 mois de travail acharné, [...] nos portraits de Rue XXL vont enfin voir le jour, illuminés par le sourire et l’amour que portent les habitants pour leur quartier", détaillent les membres de Sozinho dans un communiqué. Sur cinq semaines, ils ont réalisé 101 photographies de volontaires voulant se faire tirer le portrait, au studio photo Reflet 31. 

Valoriser les habitants et le quartier

Inside Out est un projet de renommée internationale lancé par le célèbre photographe JR en 2011, persuadé que l'art peut aider les individus et les communautés du monde entier à faire passer un message en affichant leurs portraits dans la rue. Dix ans plus tard, plus de 400 000 personnes issues de 138 pays sont passées devant l'objectif. 

"La diversité sociale de Negreneys Minimes sera photographiquement célébrée" explique l'association Sozinho. Les organisateurs ont également la volonté de récréer un lien social entre les habitants, après avoir été fragilisé par la crise sanitaire."Individuellement, c’est aussi un acte très fort qui peut développer la confiance en soi chez une population souvent dévalorisée." détaille le collectif.

Sur les réseaux sociaux, certains s'amusent, et invitent leurs connaissances à retrouver leur portrait dans cette galerie géante en plein air. Une sorte de "Où est Charlie" grandeur nature. 

Les passants pourront difficilement passer à côté des sourires et regards malicieux des modèles. Chaque portrait fait 130 cm par 90, et ils peuvent tous être collés sur des espaces allant jusqu'à 16 mètres de hauteur.

Pas de date prévue pour la fin de cette exposition: une fois posés, ces visages occupent l'espace public jusqu'à ce que les photographies se décollent. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
photographie culture art société