L'académie de Toulouse bon élève du dédoublement des classes

L'académie de Toulouse poursuit pour cette rentrée 2018 son effort en matière de dédoublement des classes de CP  en réseau d'éducation prioritaire. De 66 classes dédoublées, l'académie passe à 253. Nouveauté cette année : le dispositif est étendu aux classes de CE1. L'exemple de l'école Buffon
A l'école primaire Buffon de Toulouse, classée REP+, après les classes de CP l'an passé, celles de CE1 sont  également dédoublées en cette rentrée 2018
A l'école primaire Buffon de Toulouse, classée REP+, après les classes de CP l'an passé, celles de CE1 sont également dédoublées en cette rentrée 2018 © Frédéric Desse/France 3 Occitanie
Comme les autres académies, celle de Toulouse poursuit en cette rentrée 2018 le dédoublement des classes de CP en réseau d’éducation prioritaire. 

De 66 classes de CP dédoublées, l’académie de Toulouse passe à 253.

Avec, selon le Rectorat, 99 postes supplémentaires pour l'enseignement public du 1er degré.

Objectif : réduire la moyenne d’élèves par classe au nombre de 12 et donc faciliter les conditions d’apprentissage des enfants mais aussi des professeurs.

"Nous avons pour objectif que 100 % des élèves du 1er degré maîtrisent les fondamentaux : lire, écrire, compter, respecter autrui. Pour cela, gommer les inégalités est une priorité absolue", souligne la rectrice de l’académie de Toulouse, Anne Bisagni-Faure.

Si le dédoublement des classes continue en réseau d'éducation prioritaire avant une généralisation l'année prochaine, le syndicat SE-Unsa exprime pourtant des réserves. Il craint en effet que cette réforme se fasse au détriment des autres classes. 

Voir le reportage, à l'école Buffon de Toulouse de Luc Truffert et de Frédéric Desse :
L'académie de Toulouse bon élève du dédoublement des classes
​​​​​​​

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société rentrée scolaire