Aéroport de Blagnac : un emprunt de 102 millions d'euros pour des travaux

© MaxPPP
© MaxPPP

Le président du directoire de l'aéroport Toulouse-Blagnac vient de boucler un prêt de 102 millions d'euros pour financer les travaux de développement des infrastructures aéroportauaires. Objectif : faire de Toulouse une porte en Europe vers la Chine. 

Par Anissa Harraou

Le président de l'aéroport de Toulouse-Blagnac, Jean-Michel Vernhes, vient de parapher un emprunt de 102 millions d'euros auprès d'un pool bancaire afin de financer des travaux initiés par les actionnaires chinois : le réaménagement du hall D avec l'installation d'un poste d'inspection filtrage.

Il s'agit d'un prêt qu'il sera possible de rembourser en 15 ans et qui a été négocié auprès de plusieurs établissements bancaires et financiers dont Natixis, AG Insurance et deux banques régionales, la Caisse d’Epargne de Midi-Pyrénées et la Banque Populaire Occitane.

L'objectif des actionnaires chinois : atteindre une capacité de 12 millions de passagers à l’horizon 2018 et faire de Toulouse la porte d’entrée de l’Europe pour la Chine.

Pour mémoire, l’actionnaire chinois avait annoncé qu’il apporterait les fonds propres pour assurer le développement des infrastructures aéroportuaires, qui prévoit également la construction d'une nouvelle jetée destinée à accueillir cinq avions dans le prolongement de l'actuel hall A. Cette infrastructure sera essentiellement utilisée par les appareils des compagnies low cost et les avions régionaux.


Sur le même sujet

Les + Lus