Aéroport de Toulouse Blagnac : Eiffage devient officiellement le nouvel exploitant

La société chinoise Casil Europe vient de revendre, ce lundi 30 décembre, ses 49,9% du capital de l'aéroport Toulouse-Blagnac au groupe Eiffage. Le géant du BTP français devient ainsi le nouvel exploitant de l'aéroport toulousain. 

 

L'aéroport toulousain change d'exploitant ce 30 décembre 2019.
L'aéroport toulousain change d'exploitant ce 30 décembre 2019. © MAXPPP/ Xavier de Fenoyl
507 millions d'euros : voilà le montant qu'aurait déboursé le groupe Eiffage pour acquérir les 49,9% des parts de l'aéroport Toulouse-Blagnac, que détenait jusqu'alors la société chinoise Casil Europe. 

L'autorité de la concurrence avait validé la vente il y a trois semaines. Elle est désormais officielle. Le groupe de travaux français devient ainsi le nouvel exploitant de l'aéroport toulousain. 


En 2015, l'Etat français avait privatisé une partie de l'aéroport toulousain en cédant 49,9 % des parts à la société Casil Europe pour un montant de 308 millions d'euros.

200 millions de plus-value 


Le groupe chinois devrait ainsi faire une plus-value de 200 millions d'euros en vendant ses parts de l'aéroport Toulouse-Blagnac.
Un montant auquel s'ajoutent les dividendes élevés reçus entre-temps, plus de 27 millions d'euros, rappelait La Dépêche du Midi au moment de l'annonce de la mise en vente.

L'aéroport Toulouse-Blagnac est le troisième aéroport de province. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vente de l'aéroport toulouse-blagnac économie transports transports aériens