Affaire Delphine Jubillar : la première audition de Cédric Jubillar par les juges d'instruction a duré quatre heures

Publié le
Écrit par Marie Martin
Maîtres Alexandre Martin, Jean-Baptiste Alary et Emmanuelle Franck, les trois avocats de Cédric Jubillar, vendredi matin, avant l'audition de leur client.
Maîtres Alexandre Martin, Jean-Baptiste Alary et Emmanuelle Franck, les trois avocats de Cédric Jubillar, vendredi matin, avant l'audition de leur client. © Thierry Villéger/FTV

Dans l'affaire de la disparition et du meurtre présumé de Delphine Jubillar, à Cagnac-les-Mines, dans le Tarn, son mari Cédric, suspect numéro 1, a été entendu pour la première fois ce vendredi 15 octobre 2021 par les deux juges d'instruction chargés du dossier.

L'audition a duré plus de quatre heures. Ce vendredi 15 octobre 2021, les deux juges d'instruction de Toulouse en charge de l'affaire ont entendu pour la première fois depuis qu'il est mis en examen, Cédric Jubillar, le mari de la jeune infirmière disparue en décembre 2020 à Cagnac-les-Mines, dans le Tarn.

Celui que les enquêteurs considèrent comme le principal suspect est incarcéré, à l'isolement, à la prison de Seysses, depuis quatre mois, pour le meurtre présumé de son épouse Delphine, mère de ses deux enfants. 

Une relation conjugale passée au crible

Annoncée comme décisive, cette audition n'a visiblement pas abordé les faits. Cédric Jubillar en tout cas n'aurait pas été invité à s'exprimer sur ce qui lui est reproché. Ce devrait être le cas au mois de décembre, lors de la deuxième audition.
Mais aujourd'hui, ce sont les relations qu'il entretenait avec sa femme qui ont retenu l'attention des deux juges d'instruction. Le couple en effet était sur le point de se séparer.

Quatre mois. Quatre mois d'attente pour apprendre encore aujourd'hui que ce sera dans plusieurs semaines que Cédric Jubillar sera entendu pour s'exprimer sur les faits. Cet homme clame son innocence, clame son désespoir, la détention devient insupportable dans les conditions dans lesquelles elle lui est rendue obligatoire, avec cet isolement qui ne correspond pas à sa personnalité. Cet homme n'a rien à faire en prison, et encore moins à l'isolement.

Maître Alexandre Martin, avocat de Cédric Jubillar

Nouvelle demande de remise en liberté lundi

Les avocats de Cédric Jubillar, qui ont déjà déposé plusieurs demandes de remise en liberté de leur client, se sont exprimés à l'issue de cette audition. Maître Alexandre Martin a notamment déclaré : "Cet homme est incarcéré abusivement, sa place n'est pas en prison, nous allons dès lundi déposer une nouvelle demande de remise en liberté. Nous relèverons appel s'il n'est pas fait droit à cette demande, devant la Cour d'appel, afin d'exprimer encore notre indignation".

Mis en examen pour "meurtre aggravé sur conjoint"

Delphine Jubillar, infirmière de 33 ans domiciliée à Cagnac-les-Mines dans le Tarn, a disparu de son domicile dans la nuit du 15 décembre 2020. C'est son mari Cédric, avec lequel elle entretenait une relation devenue conflictuelle, qui a alerté la gendarmerie. Très vite, le jeune plaquiste est soupçonné, par ces derniers, d'avoir tué sa femme. Il n'a jamais avoué. 

Cédric Jubillar a été mis en examen pour meurtre aggravé sur conjoint en juin 2021 et placé en détention provisoire à la maison d'arrêt de Seysses. Chacune de ses demandes de remise en liberté a été rejetée par la justice, au motif que le jeune homme pourrait faire disparaître ou dégrader des indices et des preuves potentielles.
 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.