"À vomir !" tollé dans les rangs de la droite sur le sujet d'une alliance RN-LR, après les propos d'Eric Ciotti

Plus sur le thème :

L'annonce d'Eric Ciotti, président des Républicains (LR), d'une alliance avec le Rassemblement National (RN) pour les législatives a suscité un véritable tollé au sein de la droite républicaine. De nombreuses figures de l'ancienne région Midi-Pyrénées ont vivement condamné cette décision, jugeant qu'elle trahit les valeurs du parti, tandis que des appels à la démission d'Eric Ciotti se multiplient.

L'annonce d'Eric Ciotti, président des Républicains (LR), d'une alliance avec le Rassemblement National (RN) pour les prochaines élections législatives ne cesse de faire réagir au sein de la droite républicaine, mardi 11 juin 2024. Après que les membres LR du Tarn se soient alignés sur la position du président de leur parti, de nombreuses figures des Républicains ont vivement condamné cette décision, jugeant qu'elle trahissait les valeurs du parti

A lire : Alliance RN-LR : Les Républicains du Tarn, Céline Imart et Guilhem Carayon, soutiennent Eric Ciotti

Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et ancien membre de LR, a dénoncé sur son compte X (anciennement Twitter) cet "opportunisme politique" qui "insulte nos valeurs". 

Il a appelé à constituer un "large rassemblement républicain" excluant les extrêmes, tout en critiquant également le rapprochement entre le Parti Socialiste et La France Insoumise(LFI).

Laurence Arribagé, ancienne députée et militante LR avant de rejoindre le parti Horizon, a exprimé son dégoût en qualifiant cette alliance de "honte", la comparant au ralliement des socialistes avec La France Insoumise.

Appels à la démission d'Eric Ciotti

Dans un communiqué de presse, la Fédération LR 31 "s'étonne que les instances décisionnaires nationales n'aient pas été réunies avant de prendre une décision qui engagerait tout le parti.
Nous appelons à la tenue d'un bureau politique national pour éclaircir la ligne politique du parti et dans l'attente continuons à préparer des candidatures LR sans compromission avec le RN ni avec la majorité présidentielle, fidèles à nos valeurs, dans les 10 circonscriptions de Haute-Garonne."

Le sénateur du Tarn-et-Garonne Pierre-Antoine Lévi estime que le "président des LR se met lui-même en dehors de l'arc républicain. Il paraît désormais évident qu'il n'a plus la capacité ni la légitimité de représenter son camp."

Une position identique à celle de plusieurs cadres des Républicains exigeant la démission d'Eric Ciotti de la présidence du parti, estimant qu'il n'a pas le droit d'engager ainsi toute la famille politique. 

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité