Après des revirements diplomatiques, Airbus vend enfin à la Chine les 70 avions pour 10 milliards de dollars

La signature du contrat mercredi à l'Elysée / © AFP
La signature du contrat mercredi à l'Elysée / © AFP

En marge de la visite du président chinois en France, Airbus a officialisé la commande des 70 avions dont la vente avait été suspendue en raison de représailles chinoises au projet européen de taxer les émissions de CO2 des compagnies étrangères. 

Par FV avec AFP

L'avionneur européen Airbus a annoncé mercredi avoir signé un accord avec la Chine portant sur l'acquisition de 70 avions d'une valeur de plus de dix milliards de dollars (plus de 7 milliards d'euros).

Cette commande, annoncée dans le cadre de la visite du président chinois en France, comprend 43 appareils moyen-courriers A320 et 27 long-courriers A330. L'achat de ces longs-courriers avait été gelé par Pékin en représailles au projet européen de taxer les émissions de CO2 des compagnies étrangères. Airbus avait dû par conséquent retirer ces appareils de son carnet de commandes.

Le constructeur aéronautique a en outre annoncé l'extension pour dix ans de son entreprise commune avec Aviation Industry Corporation of China (AVIC) pour assembler les avions de la famille A320 dans l'usine de Tianjin.

"La phase II couvrira les années 2016 à 2025 ; elle prévoit l'élargissement des livraisons à l'ensemble de la région asiatique, ainsi que l'assemblage final de la famille A320neo à compter de 2017. Au cours de cette phase II, la capacité de la chaîne d'assemblage final de Tianjin sera accrue", commente Airbus dans un communiqué.

Airbus ajoute que des coopérations sur les long-courriers seront également noués. L'avionneur européen et ses partenaires chinois projettent ainsi d'installer un centre d'aménagement en Chine, dédiés aux gros porteurs incluant notamment des coopérations avec Avic sur les aménagements intérieurs des cabines

Et une commande de plus au Japon pour Airbus... et Boeing !

La compagnie aérienne japonaise ANA a annoncé jeudi une importante commande d'avions de différents types, répartie entre 40 Boeing et 30 Airbus, pour une valeur au prix catalogue de plus de 12 milliards d'euros.
Même si ANA (All Nippon Airways) a choisi de partager la commande entre les deux gros avionneurs mondiaux, Airbus n'en fait pas moins coup double après avoir déjà remporté l'an passé un important contrat auprès de la rivale Japan Airlines (JAL).
Cette nouvelle commande d'ANA comporte 6 Boeing 777-300ER, 20 Boeing 777-9X et 14 Boeing 787-9, pour une valeur totale de 9,6 milliards d'euros, ainsi que 7 Airbus A320neo et 23 Airbus A321neo pour 2,6 milliards d'euros au prix catalogue.
Les livraisons s'étaleront entre 2016 et 2023 pour les Airbus et entre 2017 et 2027 pour les Boeing.
Ce n'est pas la première commande que passe ANA à Airbus, mais c'est un contrat important non seulement par le nombre mais aussi par le moment choisi.
Avec cette commande, Airbus confirme la fin du monopole de facto de Boeing sur le marché japonais où le groupe américain réussissait auparavant à gagner toutes les plus importantes commandes des deux principales compagnies nippones, une situation qui était considérée comme anormale du côté européen.

Sur le même sujet

Les + Lus