Artistes d'Occitanie et coronavirus : quand la passion de la musique confine au dépassement, via les réseaux sociaux

Confinés mais pas résignés, les artistes sont à la maison, comme tout le monde. Aux creux des campagnes retrouvées, aux cœurs des villes désertées, ils continuent de jouer, de chanter, de partager leurs passions. Privés de scènes, mais toujours dans la place.

Par Benoît Roux

Confinés, esseulés, mais toujours là pour créer. Les artistes de la région sont isolés chez eux. Aux fins fonds des campagnes, au cœur des villes désertes, ils continuent de jouer, de chanter, de partager leurs passions. Certains font des concerts, d'autres organisent des festivals. Oui, des festivals ! Privés de scènes, les artistes sont quand même dans la place.

Rémi Mouillerac fait campagne à Vabre

Il a gratté ses cordes avec des musiciens de tous horizons, dans différents styles musicaux. Il a partagé des grandes scènes avec les Motivés ! Mais c’est du fin fond de sa campagne qu’il continue de jouer. Rémi Mouillerac, solo, ou presque, avec son fils Cédric, envoie des Live City to Vabre. Régulièrement, on peut le voir sur son Facebook, dans son refuge musical, Cédric au cajón, Rémi à la guitare acoustique et au chant.
 

Du rhythm and blues et du blues pour chasser celui du confinement. Et faire passer aussi quelques messages. "Tout le monde ment, le gouvernement, ment énormément" chantaient les Massilia Sound System. Rémi Mouillerac fuit le con... finement. Ca fait du bien à l’autre bout de la connection.

 

Des étudiants privés de baguette


Et comment faire lorsque l’on est chef d’un orchestre confiné ? Julien Ursule vient d’être nommé à la tête de l’Orchestre Symphonique Etudiant de Toulouse. La saison s’annonçait belle. Il préparait du Moussorgski, du Debussy... Il devait être le jeudi 26 mars à la basilique Saint-Sernin et samedi à l’UT1 du Capitole… Mais il est chez lui, ses musiciens aussi. Alors il les présente dans son journal de confinement d’un orchestre. Anne Laure Bureau, première bassoniste le jour 2. Les répétitions de l’orchestre avant le confinement le jour 3…
 
Tout n'est pas perdu. "Les musiciens enregistrent chacun chez soi "Le vieux château" que l'on devait jouer sur scène. C'est tiré de l'oeuvre de Modest Moussorgski : "Tableaux d'une exposition". On va faire un montage image de chaque enregistrement, resynchroniser le son." Très prochainement la vidéo réunissant l'ensemble de l'orchestre sera en ligne sur le site.


No Music, No Life


Lorsque les bars, les salles de concerts ont fermées, l’équipe NMNL est arrivée : No Music, No Life ! Avec un déconfinement des esprits à distance. Une initiative lancée par trois personnes du milieu de l'audiovisuel et du spectacle : Adrien (régisseur), Olivier (musicien) et Céline Kaladjian (réalisatrice) :

"Notre première idée c'était d'aller chez les artistes pour mettre en place des régies vidéos afin de diffuser dans de bonnes conditions. Notamment les Booze Brothers qui devaient jouer pour la Saint-Patrick début mars. Très vite le confinement est arrivé. Donc maintenant on donne des conseils par téléphone aux artistes pour améliorer la qualité technique des lives."

Au départ les artistes étaient diffusés sur la page Facebook de NMNL. Jusqu'au blocage le samedi 21 mars pour 3 jours. Trop de publications. 20 000 personnes auraient vu ces diffusions la première semaine.

 

Maintenant le site propose une sélection d'artistes chaque jour à 14h. Les gens peuvent suivre les artistes (tendance musiques actuelles) sur leur page Facebook. Une sélection est rediffusée sur NMNL. Découvertes assurées.


Reste à la maison, y a le printemps qui chante !


Et pourquoi pas un festival, comme au bon vieux temps ? Le Spring at Home Festival aura lieu le samedi 28 mars à partir de 20H30. C’est l’idée d’Augustin Charnet (Kid Wise, After Marianne, arrangeur pour Cali, Christophe…) et de sa compagne de confinement Mathilda (After Marianne).

Un concept qu'Augustin Charnet a vu au Portugal il y a peu :

On adore regrouper les artistes, mettre les gens ensemble. Depuis le confinement, tout le monde y va de son solo mais très rarement avec d’autres musiciens comme ce qui s'est fait au Portugal. Nous on s’est dit que ce serait génial de le faire en France. 

Une soirée concert telle qu'on ne peut plus en vivre avec un super line Up. Samedi 28 mars, de 20H30 à 22H30, chaque artiste aura 10 minutes diffusées sur sa page Instagram et devra annoncer à la fin l'artiste suivant. Au programme : Augustin Charnet et Mathilda évidemment mais séparément, Cali, mais aussi des rapeurs du New Jersey (Brain Orchestra),  l'un des futurs grands de la batterie (Ian Chang) qui vit de New-York, un joueur de ney iranien (flûte) Mohammad Moussavi ou encore le youtubeur Waxx qui fera une conférence. Éclectisme et soirée partagée assurés.


Une Corona story au Loft


C'est une parodie de Loft Story ou des pseudos vedettes étaient confinées à l'insu de leur plein gré. On la doit à Olivio Ordonez (Oli, de Bigflo et Oli).
 


"Coloc'orona" met en scène Oli et ses 4 colocataires enfermés dans un appartement de la ville qui n'est plus rose. Les 2 premiers épisodes diffusés sur le compte Instagram d'Oli @oli_real ont cartonné : près de 3 000 vues déjà pour l'épisode 1. 
 Et même si le confinement avec tous ces artistes pourrait être plus supportable, on n'espère pas une saison 2.



 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus