• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

L'association Handi-Social et les Gilets Jaunes bloquent la zone de fret aérien de l'aéroport Toulouse-Blagnac

Gilets Jaunes et membres de l'association Handi-Social bloquent depuis 15h30 les accès à la zone de fret de l'aéroport Toulouse-Blagnac / © Yaël Benamou
Gilets Jaunes et membres de l'association Handi-Social bloquent depuis 15h30 les accès à la zone de fret de l'aéroport Toulouse-Blagnac / © Yaël Benamou

Nouvelle opération "coup de poing" de l'association Handi-Social et des Gilets Jaunes à l'aéroport Toulouse-Blagnac. En bloquant la zone de fret et l'activité économique, les manifestants veulent mettre la pression sur le gouvernement.

Par Sylvain Duchampt

Sous les yeux des employés de la zone de Fret de l'aéroport Toulouse-Blagnac, des personnes en fauteuil roulant accompagnées de Gilets Jaunes s'activent pour bloquer tous les accès à l'aide de barrage de pneus. Les poids lourds ne peuvent plus entrer ou sortir et doivent prendre leur mal en patience. 

Cette action, nommée "CAC40 voleurs" et menée par Odile Maurin, vise à s'attaquer à l'économie "En bloquant WFS, Worldwide Flight Services, nous bloquons notamment les transferts d'Airbus pour Charles de Gaulle vers l’international" explique dans un communiqué l'association Handi-SocialSur le même site, sont présents d’autres groupes privés d’ampleur mondiale tels que : DHL, FeDex et TNT… Il s’agit bien de groupes privés gigantesques, qui génèrent des profits considérables, essentiellement redistribués aux actionnaires. Une manne financière énorme, fruit du travail des salarié-e-s qui ne servira pas à améliorer leurs conditions de vie, ni les nôtres."

Son but est de mettre la pression sur le gouvernement, en bloquant ces sociétés : "Les entreprises du CAC 40 et les multinationales ne payent pas ou peu d'impôts, sans parler de leurs implantations dans les paradis fiscaux. Parce qu'elles bénéficient pleinement du CICE, et parce qu'à contrario on nous dit qu'il n'y a pas d'argent pour les services publics, pour la santé, pour l'éducation, pour les plus fragiles."


 
 

Sur le même sujet

Sète et les Morello : une histoire de famille

Les + Lus