Astronomie. Ce qu'il faut savoir sur la pluie d'étoiles filantes des Lyrides, ce magnifique phénomène céleste attendu à la mi-avril

Après les Quadrantides en janvier, les étoiles filantes sont de retour en ce mois d'avril dans le ciel de France. Du 14 au 30 avril 2024, la pluie d'étoiles filantes des Lyrides promet d'être grandiose. Voici tout ce qu'il faut savoir pour profiter au mieux de ce phénomène céleste.

Les amateurs d'astronomie vont être comblés. Après les Quadrantides en janvier, une pluie d'étoiles filantes va illuminer le ciel à partir de la mi-avril. Il s'agit cette fois des Lyrides

Un spectacle féerique

C'est le deuxième phénomène de ce type depuis le début de l'année 2024. Un phénomène intense va venir décorer notre ciel entre le 14 et le 30 avril avec un pic dans la nuit du 22 au 23 avril, comme en 2023. 

Il s'agit des Lyrides, l'une des pluies d’étoiles filantes les plus prolifiques de l'année. Le phénomène se produit tous les ans, et promet un spectacle grandiose, à condition toutefois que la météo soit de la partie. De quoi faire quelques vœux devant ce spectacle magique.

Les Lyrides c'est quoi ?

Durant le pic d'activité, les observateurs pourront voir jusqu'à 20 météores par heure dans des conditions d'observation parfaites. Les Lyrides se déplaceront à une vitesse de 49 kilomètres par seconde. 

Les Lyrides sont issues de la poussière laissée par la comète Thatcher. C'est l'une des plus anciennes pluies de météores connues. Elles sont observées depuis 2700 ans. La première observation documentée de ces météores rapides et brillants remonte à l’an 687 av. J.-C., en Chine. 

Comment et où les observer ?

Le point d'origine de ces bolides vient du Nord-Est, en début de nuit, mais vous pourrez en voir en regardant n'importe où dans le ciel. Car lorsque notre planète traverse la traînée laissée par la comète, la poussière et les débris qui la composent brûlent dans l’atmosphère terrestre, produisant ces traits lumineux. 

Pour en profiter au mieux, il faudra vous éloigner des lumières de la ville et attendre le milieu de nuit, période où elles seront le plus visibles. Malheureusement, cette année, le pic du 22 avril se produit seulement deux jours avant la pleine lune. La lumière éclatante de la Lune risque un peu de gâcher le spectacle.