Un atlas climatique pour lutter contre la chaleur autour de Toulouse

L’agence d’urbanisme et d’aménagement de Toulouse aire métropolitaine (AUAT) a mis au point un atlas climatique. Des cartes qui doivent permettre de mieux prendre en compte le climat dans la gestion de l’urbanisme dans les communes de la métropole toulousaine.
En été à Toulouse, les températures atteignent souvent plus de 30 degrés. Des cartes climatiques ont été créées pour mieux tenir compte de la chaleur dans la gestion de l'urbanisme
En été à Toulouse, les températures atteignent souvent plus de 30 degrés. Des cartes climatiques ont été créées pour mieux tenir compte de la chaleur dans la gestion de l'urbanisme © B. Horvat/AFP
Ce n’est pas une surprise à Toulouse il fait très chaud l’été, les citadins manquent d’air et les températures risquent d’augmenter encore dans les années à venir.
Comment lutter contre les îlots de chaleur et le stress thermique ? Pour mettre en place les solutions qui conviennent l’agence d’urbanisme et d’aménagement de la métropole de Toulouse (AUAT) a créé des cartes. Ce sont des outils à la disposition des décideurs et du grand public. On y trouve, ville par ville et quartier par quartier, les données qui doivent permettre de mieux prendre en compte les enjeux climatiques dans l’aménagement du territoire.

La brique rose stocke la chaleur

On sait en effet grâce à des recherches, explique l’agence d’urbanisme que la morphologie urbaine des quartiers a un impact sur le microclimat dans ces mêmes quartiers. Les types d’habitations (maisons, immeubles), leurs caractéristiques (hauteur, espace, matériau), la végétation influent sur l’air ambiant et la sensation de chaleur.
La célèbre brique rose de Toulouse stocke ainsi beaucoup de chaleur et la restitue très lentement. Pour lutter contre les îlots de chaleur il faut donc réfléchir en amont aux aménagements, aux revêtements utilisés et aux espaces verts qui pourraient accompagner les programmes immobiliers.
 


Stress thermique et îlot de chaleur

Des données comme l’indicateur universel de confort thermique (UTCI) permettent de visualiser rapidement sur ces cartes les points "chauds" susceptibles de générer du stress thermique (le stress thermique est l’expression des efforts que doit fournir le corps pour maintenir sa température à 37°C ; plus il doit compenser, plus il se trouve en situation de stress).
Sur cette carte de la métropole de Toulouse on voit que les communes de l’Est toulousain comme Flourens, Mons, Aigrefeuille sont épargnées par le stress thermique.
Stress thermique sur les communes de la métropole de Toulouse
Stress thermique sur les communes de la métropole de Toulouse © capture d''écran document AUAT

Le phénomène d’îlot de chaleur urbain est un autre indicateur important à prendre en compte.
Il correspond à un excès de température en milieu urbain par rapport aux zones rurales voisines. En ville, la chaleur du soleil associée à celle des activités humaines est plus importante et le refroidissement nocturne en raison des surfaces est moins rapide.

Voir les cartes climatiques des communes de la métropole de Toulouse sur le site internet de l'AUAT


Voir l'interview de Geneviève Bretagne responsable du pôle transition écologique à l'AUAT. Elle explique l'origine de la création de cet atlas climatique. "C'est le résultat d'un projet de recherches piloté par Météo France pour améliorer les connaissances sur le confort thermique",  dit-elle. 
"L'atlas est un outil pour les acteurs de la ville pour les décideurs en matière de politique urbaine".
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
urbanisme aménagement du territoire environnement climat