Autoroute A69 Castres-Toulouse : les distributeurs de banque ciblés dans une nouvelle action de protestation

Dans le cadre de la campagne "Le grand carnaval : démasquons la mafiA69", les opposants à l'autoroute A69 ont une nouvelle fois exprimé leur opposition en ciblant les distributeurs de banque du centre-ville de Toulouse (Haute-Garonne). Cette action, menée par Extinction Rebellion, vise à dénoncer le soutien financier des fonds d’investissement, des banques et des assurances au projet autoroutier controversé

Les opposants à l'autoroute A69 continuent à se mobiliser dans le cadre de leur campagne "Le grand carnaval : démasquons la mafiA69" visant à "dénoncer" les soutiens au projet autoroutier. Après avoir ciblé le groupe Pierre Fabre, ce sont les distributeurs de banque dans le centre-ville de Toulouse (Haute-Garonne) qui ont été vandalisés dans la nuit du 28 au 29 janvier.

"Ce sont les fonds d’investissement, les banques et les assurances impliquées qui sont sous le feu des projecteurs. En effet, c'est aussi grâce à leur soutien et financement, à hauteur de 61% du coût total, que le projet est rendu réalisable. Parmi les établissements concernés, on retrouve l'assurance AXA, les branches locales d’enseignes de grandes banque nationales, telles que le Crédit Agricole Nord Midi-Pyrénées, Languedoc Roussillon et de Toulouse, la Caisse d’Épargne Midi-Pyrénées, Languedoc Roussillon et Poitou-Charentes, ainsi que le Crédit Mutuel et la Banque Postale" déclare Extinction Rébellion Toulouse, à l'origine de l'action, dans un communiqué.

Par cette opération, XR Toulouse veut à nouveau marquer son opposition à cette autoroute. Pendant ce temps, le chantier du projet continue à avancer.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité