Autoroute A69 : parents d'élèves et enseignants font grève afin de s'opposer à la construction d'usines d'enrobé

Une nouvelle action contre les centrales d’enrobé de la future A69. Ce jeudi 4 avril 2024 à Vendine (Haute-Garonne), les enseignants du secteur sont en grève et les parents ont décidé de ne pas envoyer leurs enfants à l’école à l'appel du collectif RPI sans bitume. À Vendine tout le village est mobilisé.

Le collectif RPI sans bitume appelle à une "grève des élèves" des écoles situées près des futures centrales d'enrobé de l’A69 ce jeudi 4 avril. Dans le Lauraguais, l'ensemble du village de Vendine s'est mobilisé.

"Il y a des risques de cancers"

À Vendine, les usines d'enrobés à bitume de la future autoroute A69 font l'unanimité, mais contre elles. Ce jeudi le village entier est mobilisé contre l’installation de deux d'entre elles à moins de 2 km de l’école de la commune. Parents, enfants, enseignants : tous vents debout pour partager leurs inquiétudes.

Audrey Bollet est maman de 3 enfants et elle ne cache pas son anxiété : "J'ai peur car il y a des risques de cancers", affirme cette membre du collectif RPI sans bitume. "On s'est installé ici pour la qualité de vie parce qu'on avait envie de vivre bien de manger sainement et là on est les sacrifiés de l'histoire parce qu'on se retrouve avec une autoroute qu'on ne va pas utiliser et des centrales à bitume qui vont potentiellement nous rendre malades".

Trois villages mobilisés

Ce qui cristallise les craintes des parents, ce sont surtout les effets d'une potentielle pollution sur la santé de leurs enfants : "On sait que les fumées ont des odeurs très fortes", raconte Lucas Cluzeau, parent d'élève. "On sait que ça peut provoquer des maux de tête mais on ne connaît pas les conséquences à long terme. Celles-là, on les connaîtra dans 30 ou 40 ans".

Inquiétude partagée par Maxence 10 ans : "Je vis à Vendine, on est hyperproche, donc oui ça me fait un peu peur". Les usines d'enrobé focalisent la colère des habitants de trois villages du Lauraguais, Vendine, mais aussi Loubens-Lauraguais et le Faget.

Des contrôles annoncés

Atosca, l'entreprise qui gère la construction de l'autoroute A69 se veut rassurante. Elle assure que des contrôles seront menés. Mais les habitants restent sceptiques. "Ils essayent de rassurer, comme quoi ils sont conscients qu'il y a des problèmes", réagit Laurent Prost, un riverain. "Ils auraient dû le faire avant, prévenir les gens et préparer un dossier. Voilà, car les populations ne sont pas dupes".

En tout, deux usines d'enrobé sont prévues dans ce secteur du Lauraguais. Elles devraient ouvrir entre fin 2024 et début 2025. Elles devraient fonctionner 7 jours sur 7 de 7h à 22h et ce pendant une période d'au moins 18 mois.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité