Autoroute Castres-Toulouse : les opposants se lancent dans une marche de 4 jours pour dénoncer le projet de l'A69

Le départ a été donné vendredi 21 octobre à 07h15. Pendant 4 jours, les opposants au projet d’autoroute vont marcher de Verfeil (Haute-Garonne) ou débutera le chantier, jusqu'à Castres (Tarn), le terminus. Parmi ces opposants, des habitants impactés, des militants écologistes et des élus. Ils sont regroupés au sein du collectif "La Voie Est Libre".

Ils se sont donné rendez-vous à 07h15 pour participer à cette marche. Au programme aujourd’hui 18 kilomètres entre Verfeil et Maurens-Scopont. Ils sont une quarantaine. Des habitants du secteur, des militants écologistes ou encore des élus.

Des citoyens engagés

Laurent est un riverain qui sera directement impacté par la future autoroute : "On va dans le mur avec un tel projet. Nos politiques font n'importe quoi. Cette autoroute est un non-sens."

Michel lui, n'est pas directement touché par ce chantier. Il habite du côté des Monts de Lacaune, dans la vallée du Gijou (Tarn). Le sexagénaire milite depuis des années pour l'écologie : "Bien sûr que je suis concerné en tant que citoyen. Je viens marcher symboliquement pour dénoncer un projet stupide et idiot".

Une démarche écologiste

Une randonnée sur le futur tracé de l’autoroute A69. Certains vont marcher juste une journée. Les plus courageux vont effectuer les 53 kilomètres du parcours sur 4 jours. 4 jours en bivouac avec tentes et sac à dos. C'est le cas de Mersoké. Cette jeune femme habite Toulouse. Elle est membre d'un mouvement écolo radical. "Extinction Rébellion". Elle a tout le matériel pour faire 4 jours de marche. Pour elle, il s'agit d'un combat naturel : "C'est nécessaire de faire des choses contre cette autoroute. Aujourd'hui, on lutte toujours contre et jamais pour. C'est un projet totalement inutile, on va dans le mur".

Sabine Mousson a enfilé son écharpe tricolore. La maire de Teulat (Tarn) ne décolère pas. Son village sera traversé par la futur A69 : "ça fait des années qu'on milite contre l'autoroute. On demande encore et toujours de respecter la transition écologiste, les habitants. Ils vont détruire des terres agricoles. C'est désastreux".

Un collectif contre l'autoroute

Tous sont opposés à ce projet d'autoroute. Sur le site internet du collectif "La Voie Est Libre" la démarche est ainsi expliqué.

"A l’heure où le bouleversement climatique, l’autonomie alimentaire et l’effondrement de la biodiversité sont des enjeux majeurs, chaque hectare de terre devient un bien inestimable. Marcher et camper sur le tracé envisagé pour l’A69, c’est prendre physiquement la mesure des hectares de terres agricoles et d’espaces naturels qui seraient détruits."

Le démarrage des travaux est prévu pour début 2023. L’autoroute A69 est une opération classée priorité nationale par le gouvernement. Sa mise en service est prévue en 2025.

durée de la vidéo : 00h00mn22s
Départ de Verfeil en direction de Maurens-Scopont ©PJV/FTV

En attendant, les opposants au projet continuent la marche. Tout au long du parcours, ils sont rejoints par d'autres citoyens. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité