Aux portes de Toulouse, l'Union se mobilise pour affronter l'épidémie de coronavirus

Une élue de L'Union porte les courses à un couple de personnes âgées confiné chez lui. / © C.Ravier/FTV
Une élue de L'Union porte les courses à un couple de personnes âgées confiné chez lui. / © C.Ravier/FTV

Visites aux plus vulnérables, réseau d'entraide et centre médical dédié aux malades du Covid-19. Près de Toulouse, la ville de L'Union unit ses forces avec celles de ses voisines pour affronter l'épidémie de coronavirus.

Par Laurence Boffet

La Préfecture de Haute-Garonne appelle les municipalités à créer des réserves communales et établir la liste des personnes suceptibles de se mobiliser en cas de crise sanitaire grave. La ville de L'Union ne l'a pas attendue. Un mouvement spontané d'élus, de soignants et d'habitants s'est constitué pour affronter l'épidémie de Covid-19. Et la ville vient de créer un centre médical conjoint avec cinq de ses communes voisines.

Un centre médical dans la salle des fêtes

C'est l'une des médecins généralistes de cette commune de 11 000 habitants qui a porté ce projet de maison médicale d'urgence. Installée dans la salle des fêtes qui jouxte la mairie de L'Union. 40 médecins généralistes et 40 kinésithérapeutes et infirmiers vont s'y relayer pour accueillir les patients diagnostiqués porteurs du Covid-19.
Une maison médicale d'urgence vient d'être créée dans la salle des fêtes de l'Union, en Haute-Garonne. / © C.Ravier / FTV
Une maison médicale d'urgence vient d'être créée dans la salle des fêtes de l'Union, en Haute-Garonne. / © C.Ravier / FTV

L'objectif de ces structures, c'est à la fois de sécuriser les cabinets pour empêcher qu'il y ait une diffusion du cornavirus dans nos cabnets en voyant des personnes susceptibles d'être contaminées et d'autres qui ne le sont pas. L'idée, c'est de regrouper ces personnes susceptibles d'être contaminées et de ne pas engorger les urgences pour les réserver aux personnes qui ont besoin d'être hospitalisées et éventuellement d'aller en réanimation.

explique Marie Boudier, médecin généraliste et coordinatrice du centre de soins d'urgence.
 

Anticiper pour ne pas être pris de cours

"On doit anticiper avant que ça parte en vrille" dit le maire de la ville à son équipe, réunie ce week-end pour se mettre en ordre de marche. "On prend deux types de mesures" explique Marc Péré (DVG), "on fait face à la situation actuelle mais notre travail, c'est aussi d'anticiper un durcissement des conditions de confinement, une extension de l"épidémie. Alors-là, il faudra être capable d'apporter des réponses".
"Nous discutons par exemple avec le conseil départemental de la Haute-Garonne pour peut-être avoir à disposition le collège pour en faire, là-aussi, un centre médical" poursuit-il.
 

Solidarité avec les plus vulnérables

En plus de cette maison médicale d'urgence, L'Union se mobilise aussi pour venir en aide aux habitants les plus vulnérables. Des habitants et des élus se relaient pour faire leurs courses ou leur rendre service. Le chargé de communication de la mairie a aussi créé une page Facebook pour établir un relais entre les citoyens.

L'objectif, c'est de pouvoir mettre en face des élus, puisque ce sont d'abord des élus qui se sont portés volontaires, mais également des Unionais qui ont dit qu'ils pouvaient aider. L'objectif, c'est d'arriver à rendre ces services, d'arriver à continuer cette vie locale en respectant les conditions sanitaires.

explique Mickaël Fantin, chargé de communication de la mairie de L'Union.

Voir ici le reportage de Christine Ravier et Ayam Khalaf :
Habitants et élus s'organisent à L'Union près de Toulouse pour affronter l'épidémie de coronavirus

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus