A Toulouse, les associations s'organisent pour venir en aide aux sans-abris pendant l'épidémie de coronavirus

A Toulouse, les associations s'organisent pour venir en aide aux sans-abris en cette période de confinement liée au coronavirus. / © H.Pacione/FTV
A Toulouse, les associations s'organisent pour venir en aide aux sans-abris en cette période de confinement liée au coronavirus. / © H.Pacione/FTV

Comment venir en aide aux plus démunis en cette période de confinement liée au coronavirus ? A Toulouse, une association a créé une plateforme qui recense les besoins et les bénévoles qui peuvent apporter leur soutien.

Par Laurence Boffet

Comment faire pour venir en aide aux sans-abris en cette période de confinement liée à l'épidémie de coronavirus ? Comment s'organiser pour faire face à la fois à l'absence des bénévoles habituels, souvent retraités, qui ont choisi de se mettre en retrait à cause du risque accru pour eux avec le Covid-19 et à l'arrivée des bonnes volontés souvent jeunes, venues spontanément proposer leurs services ?
A Toulouse, une association vient de créer une plateforme pour mutualiser les moyens et les compétences de chacun.
Créée en janvier 2016 à Toulouse, l'association Mutualisation pour l'Innovation Sociale et la Solidarité (MI2S) vient en aide aux personnes à la rue. Elle vient de lancer la plateforme "Ressources solidaires" pour mutualiser les besoins des associations et recruter des bénévoles pour aider les personnes les plus exclues pendant la crise du coronavirus.

Le but de cette plateforme, c'est de mettre en face des besoins et des disponibilités de personnes. C'est une mutualisation. L'idée, c'est d'être en solidarité avec les personnes les plus exclues puisqu'il y a beaucoup de services qui ont fermé, des services de distribution de nourriture, de maraude...

explique Régis Barbau, membre de l'association MI2S et gestionnaire de "Ressources solidaires" 

"Les gens s'inscrivent. Ils disent pourquoi ils veulent aider" poursuit-il. "Cela peut être soit pour tout, soit pour quelque chose en particulier... Transporter des marchandises par exemple ou aider des personnes dans leurs démarches administratives. Il y a tout un tas de besoins qu'on ne peut pas circonscrire." 
 

Mutualiser pour être plus efficace et limiter les risques

Pour l'association humanitaire Médecins du Monde cette iniative est essentielle pour aider les plus démunis mais aussi, limiter les risques.

L'objectif, c'est vraiment de se mettre en contact avec cette plateforme, de donner ses disponibilités, ses compétences et de rejoindre une action qui existe déjà pour s'inscrire dans quelque chose de collectif et surtout, de ne pas être dans des actions individuelles qui pourraient multiplier les contacts et donc les risques pour les personnes qui aident mais aussi pour celles qui vivent dans des lieux d'hébergement, des squats ou des bidonvilles.

explique Léa Gibert, coordinatrice régionale de Médecins du Monde.

A Toulouse, les associations s'inquiètent depuis plusieurs jours, de la situation des sans-abris en cette période de confinement liée au coronavirus. Elles demandent notamment des lieux d'accueil de jour. Elles ont obtenu un premier pas le 17 mars 2020 avec l'ouverture pednant la journée du gymnase Cosec de la Reynerie, un lieu dédié à l'accueil de nuit des SDF.


Voir ici le reportage de Christine Ravier et Harmonie Pacione :
Coronavirus : à Toulouse, les associations s'organisent pour venir en aide aux sans-abris

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus