AVIONS. "Ce sont des vols incroyables" : le premier appareil 100% électrique français va bientôt pouvoir décoller

C'est une première : un avion 100% électrique a mis son moteur en tension, sur le tarmac de l'aéroport Toulouse-Francazal (Haute-Garonne), lundi 19 février 2024. Le deuxième avion électrique au monde à voir le jour, qui devrait voler l'été prochain.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Le premier avion français 100% électrique pourrait être l'intégral E. Il s'agit du nouveau modèle de la start-up toulousaine Aura Aero, entièrement composé de bois et de carbone. Il a dévoilé ses performances pour la première fois sur le tarmac de l'aéroport Toulouse-Francazal (Haute-Garonne), lundi 19 février 2024. 

Le moteur thermique habituel a été remplacé. Wilfried Dufaud, cofondateur d'Aura Aero, explique qu'ils ont "installé sur l'avion un moteur à propulsions électriques. C'est un avion qui utilise une technologie de recharge à 800 volts, qui permet de  le recharger très rapidement, en moins de 20 minutes", pour une heure d'autonomie. 

Vers des vols décarbonés 

Si le modèle est principalement destiné à la formation des pilotes, il séduit déjà les clubs d'aviation de la région. "L'activité de l'avion repose entièrement sur les forces de la nature, décrit Patrice Corbillé, président du club de vol de Graulhet. Le planeur peut faire d'incroyables vols, en allant très haut et très loin sans moteur. Ce sont des vols incroyables." Il ajoute : "Maintenant, il nous manque l'instrument qui nous permettra de voler complètement décarboné."  

Le deuxième au monde

L'intégral E est le second avion électrique au monde. Le slovène "Pipistrel" est certifié par l'agence européenne de la sécurité aérienne, depuis 2020. Ses caractéristiques sont différentes : "Le Pipistrel  manque de puissance, souligne Noêl Bravo, président de l'aéroclub de Luchon. Il a un petit moteur de 60 à 80 chevaux." 

L'intégral E devrait effectuer son premier vol l'été prochain, espère obtenir la certification de l'agence européenne d'ici deux ans, ainsi qu'une commercialisation en 2026.