AVIONS. L'Arabie saoudite passe une commande ferme de 105 appareils Airbus, la plus importante de l'histoire de cette monarchie du Golfe

Le groupe Saudia, propriétaire de la compagnie aérienne nationale saoudienne du même nom, a annoncé, ce lundi 20 mai, une commande ferme de 105 avions Airbus, des A320 et A321neo. Cette commande d'un montant de 19 milliards de dollars est la plus importante de l'histoire de la riche monarchie du Golfe.

Airbus Industrie engrange une nouvelle commande d'avion en provenance des pays du Golfe. L'Arabie saoudite annonce ce lundi 20 mai l'achat ferme de 105 avions moyens courrier.

19 milliards de dollars

Le groupe Saudia, propriétaire de la compagnie aérienne nationale saoudienne du même nom, a donc annoncé, dans un communiqué, une commande ferme de 105 avions Airbus, saluant un "accord historique" estimé à 19 milliards de dollars.

"Cet accord, le plus important de l'histoire de la riche monarchie du Golfe, porte sur l'acquisition de 54 avions A321neo, destinés à la compagnie Saudia, tandis que la compagnie à bas prix, Flyadeal, va acquérir 12 A320neo et 39 A321neo", ajoute le communiqué.

Bientôt un nouvel aéroport

Cette nouvelle commande intervient plus d'un an après celle annoncée par la nouvelle compagnie Riyadh Air et portant sur 72 appareils. Actuellement, Saudia détient une flotte de 144 appareils, tandis que Flyadeal en possède 32. 

Les autorités saoudiennes ont également annoncé leur intention de construire un nouvel aéroport dans la capitale, capable d'accueillir 120 millions de passagers par an. "Cette commande est un moment important non seulement pour l'industrie aéronautique saoudienne, mais aussi pour l'ensemble de la région MENA (Moyen-Orient Afrique du Nord)", a ajouté le groupe dans son communiqué.

Sortir du pétrole

"Les livraisons débuteront en 2026 et se poursuivront jusqu'en 2032", a déclaré à l'AFP le vice-président du groupe chargé de la gestion de la flotte, Saleh Eid. Le transporteur saoudien devrait concentrer ses opérations à partir de Jeddah après le lancement effectif de Riyadh Air, prévu l'an prochain.

Le prince héritier Mohammed ben Salmane considère le secteur aérien comme un pilier de son ambitieux programme de réformes Vision 2030, visant à transformer le royaume en un hub commercial et touristique et à réduire sa dépendance aux revenus pétroliers. L'un des objectifs de ce programme est de tripler le trafic annuel pour atteindre 330 millions de passagers d'ici la fin de la décennie. 

Le secteur aérien au cœur des réformes



Le secteur aérien a contribué à hauteur de 20 milliards de dollars à l'économie saoudienne en 2023, selon un rapport publié ce lundi par l'Autorité générale de l'aviation civile saoudienne. L'aviation soutient 241.000 emplois, auxquels s'ajoutent 717.000 emplois dans le secteur du tourisme.

La commande annoncée "confirme la rapidité de la croissance du marché et nos ambitions pour le soutenir", a déclaré à l'AFP le directeur général de Flyadeal, Steven Greenway. "Actuellement, Flyadeal opère 80% de ses vols sur le réseau domestique et 20 % sur le marché international, et ce ratio devrait passer à 50-50 au cours des deux prochaines années". 


L'Arabie saoudite prévoit également de lancer NEOM Airlines. Le pays cherche à rattraper son retard dans le secteur aérien par rapport à deux de ses voisins, les Émirats arabes unis et le Qatar. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité