• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Bilan annuel du Secours Catholique : la précarité des seniors s'enracine en Occitanie

En France, un individu est considéré comme pauvre quand ses revenus mensuels sont inférieurs à 1 026 euros pour une personne seule. / © MaxPPP
En France, un individu est considéré comme pauvre quand ses revenus mensuels sont inférieurs à 1 026 euros pour une personne seule. / © MaxPPP

Le Secours Catholique a rendu public son rapport annuel sur l'état de la pauvreté en France en 2017. En Occitanie, le revenu moyen est légèrement au-dessus de la moyenne nationale mais on constate la présence de plus en plus  de seniors vivant en-dessous du seuil de pauvreté. 

Par Marie Martin

C'est une tendance connue depuis plusieurs années... qui se confirme nettement en 2017.

Le Secours Catholique présente son rapport sur l'état de la pauvreté en France pour l'année 2017. Si la population accueillie dans les antennes de l'association est stable en nombre, ce qui se révèle en revanche, c'est la part très importante des seniors - retraités ou non . Ils représenteraient 1/3 des bénéficiaires. Contre 1/4 en 2010.

Le revenu médian des ménages aidés par le Secours Catholique atteint 540 euros par mois, un niveau de vie largement inférieur au seuil de pauvreté, fixé à 1 026 euros par mois pour une personne seule. En Occitanie, il est un peu supérieur à la moyenne nationale : 605 euros contre 540. Mais toujours bien en-deçà du seuil de pauvreté. 

Selon Patrick Garnier, président du comité régional du Secours Catholique pour l'Occitanie, avec un budget mensuel de 605 euros, ce qu'il reste après paiement des factures, ce sont entre 3 et 5 euros par jour, soit "une économie de survie".  

Patrick Garnier confirme : si tous les âges de la population sont touchés par la pauvreté, les plus touchés sont les plus jeunes (- 25 ans) et les plus de 50 ans. Le nombre de ces derniers est en très forte augmentation en Occitanie, traditionnelle terre d'accueil pour les retraités.

Autres spécificités régionales, le littoral méditerranéen compte de très nombreuses personnes en grandes difficultés financières. Suivi par les départements très ruraux, comme le Tarn, l'Aveyron, le Gers et la Lozère. Des territoires où la pauvreté est liée à l'isolement et au vieillissement. 

Les huit antennes du Secours Catholique d'Occitanie ont accueilli, en 2017, 65 000 personnes. Une population bénéficiaire de plus en plus pauvre...



 

Sur le même sujet

chasseurs d'épaves à Frontignan : épisode 4

Les + Lus