Boxe : rencontre avec Samir Ziani champion d'Europe qui remet son titre en jeu

Le boxeur Samir Ziani, champion d'Europe des super-plumes / © B.Cereze
Le boxeur Samir Ziani, champion d'Europe des super-plumes / © B.Cereze

Samir Ziani repart au combat : le boxeur originaire de Villeneuve-sur-Lot, pensionnaire du Blagnac Boxing Club, remet en jeu sa ceinture européenne des super-plumes (- de 60 kilos), le 26 octobre prochain, à Agen.

 

Par Eric Coorevits

Samir Ziani, actuel champion d'Europe dans la catégorie des super-plumes (- de 60 kg) remettra son titre en jeu le 26 octobre prochain au stadium d'Agen. C'est donc dans sa région d'origine - le Lot-et-Garonne- que le boxeur de 29 ans défendra son titre pour la première fois. Le nom de son adversaire est désormais officiel : il s'agit de Faroukh Kourbanov, un Belge originaire du Kirghistan, âgé de 27 ans, champion d'Europe U.E (Union Européenne) en 2017.

Samir Ziani avait décroché en février dernier la ceinture de champion d'Europe des super-plumes, dans la catégorie professionnelle EBU (European Boxing Union, fédération gérant la boxe anglaise professionnelle au niveau européen, affiliée à la WBC). Il s'était imposé à Barcelone, par abandon, face à l'Espagnol Juli Giner.
Une consécration après plusieurs titres de champion de France, pour ce sportif généreux dans l'effort et dans la vie, asthmatique durant l'enfance, qui avait goûté au handball, puis au full-contact avant de découvrir la boxe anglaise et de s'y consacrer pleinement.

 
Portrait du boxer Samir Zianiuu

Un boxeur au grand coeur

Depuis plus de dix ans, Samir Ziani partage sa vie entre Villeneuve-sur-Lot, où réside sa famille, et les rings d'entraînement du Blagnac Boxing Club, à côté de Toulouse, au côté de Mohamed Benhama, ancien entraîneur de Mahyar Monshipour. Samir jongle entre un travail de responsable d'équipe dans un grand magasin de décoration et une carrière de boxeur, exigeante sur le plan physique et mental.
Bourreau de travail, Samir Ziani est aussi un sportif au grand coeur, très investi pour faire partager sa passion du noble art auprès des plus jeunes, dans les écoles, ou en milieu carcéral auprès de détenus. 

Une préparation intensive

D'ici la fin du mois d'octobre, le rythme cardiaque de Samir (moins de 50 pulsations par minute au repos) et son rythme d'entraînement vont monter crescendo : pendant 7 semaines, à raison de 5 séances hebdomadaires en compagnie de deux sparring-partners, il va multiplier les efforts pour parfaire sa condition -musculation, explosivité- et être prêt le jour J.
Habitué à disputer des combats en terre hostile, le Lot-et-Garonnais boxera cette fois "à la maison", dans un Stadium d'Agen qui risque de faire le plein (2500 places). Il rêve de conserver, devant ses nombreux supporters, la ceinture qui l'a fait roi d'Europe.


Le portrait de Samir Ziani, réalisé en février 2019,par France 3 Occitanie (S.Djian/E.Coorevits)
 

Sur le même sujet

Les + Lus