Canicule. 3 conseils pour bien s'hydrater en période de fortes chaleurs

Publié le
Écrit par Lola Bernal

Les épisodes de fortes chaleurs sont de plus en plus fréquents en ce mois d'août 2023. Pour pouvoir les affronter, il est important de bien s'hydrater. Astrid Romain, micronutritionniste et naturopathe, vous donne trois conseils pour éviter de se déshydrater.

En période de fortes chaleurs, le corps humain peut perdre jusqu’à 2,5 litres d’eau par jour. C'est pourquoi, il est vital pour chacun de bien s’hydrater. Astrid Romain, micronutritionniste et naturopathe, connaît bien le sujet. Elle vous livre aujourd'hui, trois astuces pour bien s'hydrater en période de canicule.

Notre corps étant composé de 65% d'eau, le plus important en période de fortes chaleurs, c'est de boire de l’eau ! Mais à quelle fréquence ? Faut-il boire des boissons chaudes ou froides ? Voici les astuces d'Astrid Romain : 

1. Boire tout au long de la journée

Boire pendant les repas, c'est bien. Boire tout au long de la journée, c'est mieux ! Il est préférable de ne pas attendre d'avoir soif pour boire. Une bonne habitude consiste à boire tout au long de la journée par petites quantités.

Il faut penser à boire tout au long de la journée, petit à petit hors repas.

Astrid Romain

Boire de petites quantités d'eau tout au long de la journée est plus confortable pour l'estomac. Mais quelle quantité d'eau faut-il boire par jour ? 

Il faut boire environ un litre et demi d'eau chaque jour.

Astrid Romain

Le corps perd plus d'un litre d'eau par jour à travers l'urine, la sueur, les selles et la respiration. Il faut donc compenser cette perte en buvant suffisamment. Pour citer d'autres avantages, boire suffisamment d'eau permet aussi de chasser les toxines et d'accélérer le renouvellement des cellules. L'eau booste votre énergie et vos capacités physiques. Il est donc recommandé de boire 1,5 litre d'eau par jour. 

2. Eviter l'eau glacée

Il est préférable de boire de l'eau tiède et non de l'eau glacée. Lorsqu'il fait 40 degrés dehors, boire de l'eau glacée n'est pas la meilleure façon de s'hydrater.

Il faut une eau à température et non pas une eau glacée parce que l'eau glacée embête un peu l'estomac.

Astrid Romain

L'eau glacée provoque des troubles intestinaux. En effet, l'estomac a besoin d'un peu de chaleur pour bien fonctionner. Elle entraîne aussi des maux de tête. L'effet "brain freeze" appelé aussi "gel du cerveau, est un mal de tête soudain qui se caractérise par des douleurs frontales. Il est donc préférable de boire de l'eau tiède. 

3. Choisir une eau de source 

Privilégiez l'eau de source plutôt que l'eau minérale. 

Il est préférable de choisir une eau de source plutôt qu'une eau minérale.

Astrid Romain

En fonction de leur composition, les eaux minérales sont parfois fortement minéralisées. mais qu'est-ce qu'une eau minérale ? 

L'eau minérale est une eau potable qui provient généralement d'une nappe souterraine. Elles sont composées de minéraux comme le calcium, le magnésium, les bicarbonates ou encore le sodium. Elles peuvent être recommandées en fonction de certains besoins mais il ne faut pas en abuser.

Pour quelles raisons ne conviennent-elles pas à une consommation quotidienne ? 

En effet, les eaux minérales ne conviennent pas à une consommation quotidienne. Certaines sont plus riches que d'autres. Par conséquent, leurs teneurs en fluor, chlorures et nitrates peuvent poser problème. Il est donc conseiller de limiter sa consommation en eau minérale et de lire attentivement les étiquettes afin de connaître leurs teneurs en minéraux.

Bon à savoir : En France, une eau de source peut porter l'appellation "minérale" si elle est reconnue comme étant bénéfique pour la santé par l'Académie de médecine.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité