• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Les cantines scolaires de Toulouse vont expérimenter les barquettes sans plastique

Pour le moment, les plats sont servis dans des barquettes en plastique à usage unique dans les cantines scolaires de Toulouse / © Qualité Cantines Toulouse
Pour le moment, les plats sont servis dans des barquettes en plastique à usage unique dans les cantines scolaires de Toulouse / © Qualité Cantines Toulouse

Un collectif de parents d'élèves se mobilise pour supprimer les barquettes en plastique dans les cantines scolaires toulousaines au profit de barquettes végétales. Leur requête semble être entendue par la mairie.

Par Martin Vanlaton

C’est un combat mené par plusieurs associations et des parents d’élèves depuis de nombreuses années : supprimer les contenants en plastique dans les cantines scolaires. D’une part, pour éviter tout risque sanitaire et d’autre part, pour préserver l’environnement.
 

Un collectif engagé contre le plastique


Le collectif Qualité Cantines Toulouse, constitué de parents d’élèves, demande depuis plusieurs années à la ville de revoir sa copie sur les contenants en plastique utilisés dans les cantines scolaires. Pourquoi ?
 
  • Parce qu’elles peuvent être nocives pour la santé des enfants

Ces barquettes en plastique à usage unique, lorsqu’elles sont réchauffées, peuvent libérer dans les aliments des molécules nocives pour la santé.
 
  • Parce que le plastique pollue

D’après les calculs d’un parent membre du collectif, 300kg de barquettes plastiques finissent à la poubelle quotidiennement, soit 1,5 tonne de déchets plastique par semaine.  
 

Fin de non-recevoir pendant plusieurs années


Ce collectif a essuyé son premier revers en 2016, lorsqu’il a demandé à la mairie le retour au bon vieux plat en inox. « Pas possible » répond la ville de Toulouse, qui explique que les plats en inox ne sont pas à la bonne taille pour entrer dans le tunnel de réfrigération à la cuisine centrale. 
 

Expérimentation dès janvier 2019


Cette année, leur demande a semble-t-il été entendue. A partir de janvier, la mairie va lancer à titre expérimental des barquettes végétales sur une partie de la production centrale. L’objectif étant de "protéger les enfants des éventuels perturbateurs endocriniens." Si l’expérience est concluante, la cuisine centrale pourrait passer au tout végétal d’ici 2022.
 

Sur le même sujet

Manifestation du BTP dans le Gard

Les + Lus