La CGT du CHU de Toulouse parodie la vidéo "la question elle est vite répondue" pour appeler à manifester

L'union sacrée face à la pandémie du coronavirus est terminée au CHU de Toulouse. Depuis plusieurs semaines, les polémiques se multiplient entre la direction du centre hospitalier et la CGT. Le syndicat vient de parodier la vidéo de l'influenceur JP Fanguin afin de dénoncer l'injustice salariale. 

Pierre Jean Michel, la caricature d'un directeur du CHU de Toulouse
Pierre Jean Michel, la caricature d'un directeur du CHU de Toulouse © Capture d'écran
La vidéo parodique ? La CGT du CHU de Toulouse n'en est pas à son coup d'essai. En 2018, le syndicat avait tourné la reprise du clip de "Basique" d'Orelsan cumulant les millions de vue. Cette fois-ci, le personnel soignant s'attaque au post de l'influenceur JP Fanguin et sa phrase déjà devenue culte, "La question, elle est vite répondue ".

Cela ne vous dit rien ? la voici :  
Pour sa vidéo, la CGT mets en scène le directeur en lean-management au CHU de Toulouse. Pierre-Jean Michel, lunettes de soleil sur le nez, cravate et allure décontractée, s'adresse aux jeunes soignants de l'hôpital :

Il faut que tu te poses les bonnes questions. Est ce que tu préfères faire pitié et risquer ta vie à soigner où faire de l'argent avec de gros bonus annuels en supprimant des postes et en supprimant des lits ? Moi la question je crois elle est vite répondue.                                                                                                                                  

Economies et restructuration de retour

"Cette vidéo est caricaturale mais ce n'est pas loin de la réalité" déplore Julien Terrier de la CGT. La crise du coronavirus a mis en sommeil durant un temps la mobilisation du personnel hospitalier. L'entente entre soignants et agents administratifs semblaient avoir même disparu. Pour le syndicaliste "c'est un deuxième effet Kiss Cool" : "nous sommes revenus à l'hôpital d'avant la pandémie. Les économies et les restructuration ont repris de plus belle, en passant en force."
 

Polémique sur les primes et des doigts d'honneur

Depuis plusieurs semaines la tension semble être montée d'un cran. La révélation du versement d'une prime covid de 1500 euros à 5 directeurs du centre hospitalier a provoqué de nouvelles crispations. Une récompense inacceptable pour la CGT en raison des salaires particulièrement élevés des membres de cette direction et surtout après que l'un d'entre eux ai fait des doigts d'honneur à des manifestants opposées aux réformes de santé du gouvernement.

Ils appliquent de façon très dure l'austérité au sein de l'hôpital mais eux ils ne la subissent pas. Ils chicanent pour attribuer des primes aux plus bas salaire. Alors qu'ils touchent des revenus et des primes très élevés. Nous, notre point d'indice il est gelé depuis près de 10 ans mais les directions de leur côté ont vu leurs salaires augmenter de 50 %. Cela fait mal. Cela devient pour nous insupportable.

Julien Terrier, syndicat CGT CHU Toulouse


Pour protester contre cette situation, les syndicats du CHU se mobiliseront mardi après-midi devant l'ensemble des établissements hospitaliers de Toulouse.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société grève économie social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter